Aorlhac - L'esprit des vents

Aorlhac - "L'esprit des vents"
chronique Aorlhac - L'esprit des vents

Il règne sur la plaine un silence de mort. Et pour cause, une bataille vient de se terminer. Seuls restent les corps mêlés des vainqueurs et des vaincus. Les charognards sont muets, en plein festin, seuls êtres vivants encore présents après le retrait des survivants. L'Histoire ne gardera pas mémoire de ce combat voué à l'oubli, entre deux tribus arvernes. Dans deux générations, il n'y aura plus personne pour relater les faits, devenus vains. Personne, sauf peut-être Jean-Philippe Jaworski et Aorlhac. En effet, depuis ses débuts en 2007, le groupe s'est inspiré du folklore de sa terre natale, le centre de la France, du temps de l'Ancien Régime et même un peu au delà.

 

Le groupe auvergnat pratique donc un Black Metal guerrier et épique assez typique de la seconde moitié des 90's, tant au niveau de l'inspiration que du son, tout en arrivant à sonner "moderne" (dans les limites imposées par le style bien évidemment). Les neuf titres (si on exclut l'outro) sont menés tambour battant au rythme effréné d'une troupe mérovingienne chargeant l'envahisseur venu de l'Est. Aorlhac parvient à livrer une musique agressive qui reste cependant mélodique, grâce notamment à un travail sur les guitares lead, fortement inspirées par le Heavy Metal. Huit ans séparent L'Esprit Des Vents de l'album précèdent, et ce temps a été mis à profit pour soigner sa composition, ce qui fait sinon ne relève aucun temps mort tout au long des 57 minutes.

 

Rares cependant sont les moments d'accalmie : une vielle à roue pendant « Infâme Saurimonde », quelques arpèges en son clair sur «  Les méfaits de Mornac », le final acoustique éponyme. C'est bien tout ce que le groupe se permet comme « fantaisie » musicale au sein de son Black Metal. Un peu à la manière d'un Darkenhöld (avec qui Aorlhac, entre autres, a participé au tribute à Emperor Old Crown, New Spawn (Furens Chapter)), il parvient délivrer des atmosphères médiévales et anciennes sans le secours de synthé ou d'instruments traditionnels. Le chant, en français, contribue grandement à ce mise en place d'ambiances, en couvrant un large spectre de vocalises extrêmes, toujours bien maîtrisées.

 

Avec L'Esprit Des Vents, Aorlhac frappe fort et imprime profondément son empreinte au sein de la scène française, et même internationale. Espérons qu'il ne faille pas attendre huit ans avant d'entendre la suite.

photo de Xuaterc
le 15/05/2018

5 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 15/05/2018 à 10:24:05

JAWORSKI pas Jarowski ! Par les gonades du Grand Sombre !

Xuaterc

Xuaterc le 15/05/2018 à 11:27:12

Au temps pour moi, et j'ai d'autant plus honte qu'on m'a offert pour mon anniv' le JdR sur les guerres de religions qu'il a écrit...

el gep

el gep le 15/05/2018 à 14:44:11

JAWORSKI pas jaRworski ! Ni jaROwski, c'est vrai, non plus, non, non.
Mouahahahah!

Xuaterc

Xuaterc le 15/05/2018 à 16:33:56

Satané minuscule écran de portable...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 15/05/2018 à 17:58:55

Pas de Jaruzelski non plus. Au fait: tu lis gePETo ? Depuis quand ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019