April - Anthems for the Rejected

April - "Anthems for the Rejected"
chronique April - Anthems for the Rejected
Originaires d'Helsinski, April sort son second album "Anthems for the Rejected" sous la houlette du duo Henricsson/Lövström à qui l'on doit des cd's avec Cult of Luna ou In Flames. Pourtant April joue bien loin des contrées du postcore ou death mélo et officie plutôt dans un mélange hybride de métal moderne couplé à un rock burné.

La première écoute fixe directement l'auditeur, on a droit là à une musique produite pour la radio, taillée pour se taper le haut des charts nordiques pendant un petit moment tant les différentes compos sont radiophoniques et potentiellement efficaces. Et je dis bien "potentiellement" car malgré une pelleté de mélodies accrocheuses, rien ne ressort particulièrement de ce cd et on termine l'écoute avec un goût amer en bouche.
Tout d'abord il sera très difficile, pour la plupart des personnes du moins, d'accrocher au timbre de voix de Hakim Hietikko tant ce dernier est fade et se cache derrière une fausse variété. Il a beau tenté de taper la gueulante de temps en temps ("Intermission", "Death Machine"), l'interprétation est tellement mielleuse sur les autres titres qu'on finit par faire une crise de diabète.
Ensuite, l'auditeur lambda qui écoute un morceau de temps en temps risque d'apprécier, mais au-delà d'une écoute sporadique de l'album, les compositions risquent fort de vous taper sur le système et on a par moment la mauvaise impression d'entendre des titres sortis de l'Eurovision. Il est clair qu'un effort est fait pour les mélodies, mais le groupe s'enlise au fur et à mesure dans la réédite et sort la même soupe sur presque tous les titres.
Pour finir ce bilan malheureusement négatif, je parlerai de la production qui ne fait pas du tout honneur au tandem précité qui a pourtant fait ses preuves par le passé. Le son global est vraiment mal mixé, la voix trop en avant et le tout est vraiment trop aseptisé. A force de trop gratter la saleté on finit par tout enlever…

Ce second album d'April me reste sérieusement en travers l'oreille et va vite finir au fond d'une pile de cd sans jamais repasser par la case lecteur. A mon humble avis, seul le titre d'ouverture "The War" vaut réellement le coup, mais juste "histoire de…". Pour du rock burné allez plutôt écoute du côté d'un One Way Mirror ou d'un des premiers Chevelle.
photo de DreamBrother
le 04/09/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019