Baklavaa - Dane On

Chronique CD album (49:37)

chronique Baklavaa - Dane On

Ah les joies de la langue, sous toutes ses formes. Parce que bon, on me cause dessert turc, à base de pistache et de miel... ben forcément, mes papilles s'érigent.
Oui, ce feuilleté doux, sucré à base de fruits secs, facile à faire, prêt en 20 minutes pour autant de temps de cuisson est un trésor culinaire méconnu.

 

Le Baklavaa qui nous occupe aujourd'hui, compte un a en plus dans le nom, vie à Baltimore et est composé d'une fille bassiste et 3 garçons un peu bourrins. Leur Dane On - ok, j'arrête avec la bouffe – quoique un « Ronald Mc Donald's tear stained confession » trône en bonne place sur leur premier opus... Leur Dan On, donc, a presque les mêmes caractéristiques que le petit feuilleté. Recette d'un petit délice entre amis.

 

250 gr de Noix décortiquées – Ouep... bon vous le faites vous-même, c'est plus dur, ça dure plus longtemps mais la satisfaction est réelle bien plus qu'ouvrir un sachet avec tout-fait-dedans.

125 gr de pistaches non salées, non grillées – Ici, on aime encore bien le mélange et les quelques copeaux grillées – les intros en général - donnent un peps un peu amer pas si désagréable que ça.

150 gr d'amandes émondées – pareil en mode do it yourself, les mélodies bientôt noyées, ont un quelque chose de Chokeboresque pas dégueu du tout « Tampered with ».

100 gr de sucre – Oui l'énergie cela ne se Refused pas

100 gr de Beurre – le gras, c'est la vie... avec modération quand même.

4 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger – pour du liant dans une bonne noise, il ne faut hésiter à aller chercher des éléments un peu atypiques.

200 gr de miel liquide - Pour qu'un album tienne de bout en bout, il faut une structure. Le travail des intros sur des compos malignes. On évite le trop évident, mais on appuie le clin d'oeil ... ici à Unwound ou Reiziger.

15 feuilles de pâtes fillo – Assez pour emballer et proposer une production sèche.

1 cuillère à soupe de Cannelle en poudre – 2, c'est bien aussi.

 

Les guitares dissonantes d'un Sonic Youth encore jeune pour le coup croisent une section rythmique qui parfois se veux vociférante ou massive. On apprécie cette voix borderline, bien boostée dans les choeurs. Baklavaa, quasi anonyme par chez nous, offre une vision personnelle d'un noise rock idéalisé par les jeunes quarantenaires que nous sommes/devenons/sommes devenus/ ne sommes plus depuis un temps.

photo de Eric D-Toorop
le 04/03/2016

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements