Billy the Kill - An open book with spelling mistakes

Billy the Kill - "An open book with spelling mistakes"
chronique Billy the Kill - An open book with spelling mistakes

Billy The Kill, pour faire rapidement les présentations, c’est un bonhomme avec un petit palmares musical à son actif : bassiste des Second Rate, chanteur guitariste de The Waterguns, chanteur et bassiste des Lost Cowboy Heroes. Ne suffisant pas à combler son appetit de créativité, ce Fred Allerat de son prénom officie aussi en tant qu’auteur compositeur interprete dans son projet solo baptisé comme susnommé : Billy The Kill ! Et voici la présentation de son 3eme opus.

 

Force est de reconnaitre que l’introduction est des plus convaincantes,  ce « The world is yours » chaleureux, simple et intimiste comme il est, juste fait d’une guitare et d’une voix, semblait très prometteur mais la suite de l’album sera très inégale sur la qualité, ce qui ne sera pas pour me séduire…

Le premier point noir est pour moi la qualité du son, je ne sais pas ce qui se passe et je ne suis pas assez pointu pour l’expliquer, j’ai tenté de lire le support sur plusieurs appareils mais rien n’y fait et la qualité sonore de l’album est aussi inégale et parfois très pauvre, rendant l’écoute aussitôt désagréable, malgré des titres qui mériteraient de meilleures conditions !  Et même si je n’aime pas juger sur la production, parfois le manque de qualité de celle-ci handicape l’artiste ….

 

Revenons  maintenant à ce que Billy The Kill a dans le ventre ! Puisque c’est plutôt la notre source d’intérêt ! Et comme je vous disais, les titres se suivent et ne se ressemblent pas : certains sont vraiment catchy  tel que «  I can write some songs » tres easy listening mais très bien posée, la mélancolique «  My generation blues » ou encore la captivante « Holy Diver » ; mais d’autres titres souffrent toujours de ce son fébrile et aussi d’un peu d’energie pour surprendre l’auditeur, comme « Everything In The Past Is True » ou «  Self Destruction Ambition » qui pêchent à ce niveau, et si la pochette nous présente un jeune homme seul avec sa guitare, soyez avertis qu’on trouve quelques titres pop rock orchestrés de guitares saturées, basses et batterie.

 

 Mais le plus gros pêché restera sans doute ce cheveu sur la soupe, qui est ce titre en français et je me demande toujours ce qu’il est venu faire ici !  Si BTK a une très belle voix qu’il module parfaitement a tel point qu’on pourrait croire qu’il n’a pas chanté tous les titres, je trouve que l’hommage à la chanson française était mal venu !

 

Bref, si cet album renferme quelques titres prometteurs, les finitions ne sont  malheureusement pas suffisantes pour que l’on apprécie à juste titre le travail de Billy The kill. Il a le potentiel, on attend une suite plus convaincante.

photo de Biflam
le 06/07/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019