Black Stone Cherry - Folklore and Superstition

Chronique CD album (52 minutes)

chronique Black Stone Cherry - Folklore and Superstition
Un an après avoir conquis les ondes avec leur premier album, les Black Stone Cherry reviennent avec leur second opus "Folklore and Superstition" sous le bras, avec la ferme intention de conquérir toutes les radios et surtout les petites culottes des jeunes groupies.

Le premier cd sentait bon la sueur, le blues rock Sudiste avec des riffs efficaces à souhait et des mélodies burnées qui trottaient longtemps en tête. A l'écoute de ce second opus on peut quelque peu être déçu par le virage emprunté par le combo. Il est clair que maintenant les quatre jeunots jouent dans la cour du hard FM et cela parfois avec peu de bon gout. Mais malgré ce virage musical quasi prévisible, le groupe assure toujours autant, proposant des compos toujours efficaces avec un sens de la mélodie certain.

"Blind Man" ouvre la route avec son riff accrocheur, un groove pas piqué des hannetons et du refrain efficace comme pas permis. Après ce titre rappelant le premier album des Ricains, l'album vire totalement Hard FM typé 90's et les allergiques vont pouvoir sortir leurs inhalateurs d'office. On continue donc avec "Please Come In", titre faisant penser à du…Bon Jovi. Alors c'est sirupeux, c'est ultra formaté, mais faut dire que ça s'écoute bien et ça s'insinue dans un coin de votre cortex que vous le vouliez ou non. Le reste de l'album continue ainsi, avec des titres par moment plus rythmés, mais ne vous attendait plus à voir le groupe montrer ses dents. Ca rappelle des fois Aerosmith (le ptit côté bluesy de la gratte), ou encore Audioslave (surtout la voix).
Bon, comme tout bon album de rock FM qui se respecte, il faut de la ballade, et là par contre, les BSC font dans la faute de goût pure et dure et nous balance "Peace Is Free" et "You". On atteint là le niveau quasi suprême de la soupe musicale, de la soupe lyophilisée périmée qui fait des grumeaux. C'est quasi inaudible et on zappe directement ces titres.

Alors que retenir de ce cd ? Ben que Black Stone Cherry va très certainement pécho de la gonzesse et se taper quelques orgies dans le Tour Bus (où est le mal), que pas mal de morceaux s'écoute très bien mais que ça casse jamais trois pattes à un canard, que les mélodies sont sympathiques mais l'originalité leur fait souvent défaut…
Certainement qu'il s'écoutera très bien en fond sonore dans la voiture (c'est du hard FM après tout), mais éviter les deux niaiseries sous peine de causer un accident.

photo de DreamBrother
le 24/09/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019