Black Svan - 16 Minutes

Chronique CD album (50:00)

chronique Black Svan - 16 Minutes

Un groupe irlandais qui ne nous pond pas du rock avec du biniou mérite toujours que l'on s'y arrête.
C'est le cas de Black svan qui débarque, un peu de nulle part, sur le label M&O avec un rock metal dont on va très vite reconnaître les influences.

Malgré la bonne note sur la gauche de la page, il faut l'avouer, les mecs ne brillent pas pour leur originalité...si l'on ne décide pas de gratter. Comme dirait Mulder : "la vérité est ailleurs".

Si t'as le courage de cliquer sur le lecteur play à gauche tu vas tout de suite reconnaître les deux influences qui prouvent que les tympans ont une mémoire.
Alice in chains et Godsmack devraient logiquement faire tilter.

-Alice in chains, évidemment, avec cette voix, sur plusieurs compositions, notamment les passages les plus calmes.
-Godsmack qui, il y a plus de 10 ans, était presque accusé de plagiat pour sa proximité avec le groupe grunge. Il avait néanmoins eu la bonne idée de metalliser tout cela.

Et bien Black Svan est un peu le descendant de ces deux groupes. On retrouve donc sur des morceaux comme "Dream forever" un aspect "coup de poing" ou le lourd et viril : "Rule the world". 
A cela s'ajoute des soli, on a parfois l'impression de se retrouver avec un groupe du  billboard américain début 2000.

Certains pourraient trouver ça dégueulasse de sortir ce genre d'album en 2015, mais l'effet y est : c'est couillu, vivant, rythmé, bien joué. Alors ça fonctionne, parce que les tympans ont une mémoire, mais ne se lassent pas : ils réagissent pour les mêmes bonnes choses.
Puis Black Svan a une qualité assez intéressante : ses structures.
Si les sonorités ne sont pas nouvelles, ni modernes, elles sont foutrement efficaces et bien mêlées.
On se retrouve avec des éléments quasi-thrash-US (la jeunesse de Metallica) sur "Immortal", des accélérations folles sur "16 minutes" (le meilleur morceau) avec la courante et éternelle sensation que quelque chose va se passer.

 

Au final, tu sais quoi ? 
Il s'en passe des trucs. Les morceaux ne sont pas longs, mais ils sont bourrés de passages inattendus tout en demeurant dans un style classique et connu. Pourtant, la "progression" (sans parler de rock prog') n'est pas grossière.
Quant à cette voix, assez charmeuse, capable d'être hurlante à faire trembler les murs avec lourdeur...comme de laisser parler la douceur.
Surtout, il faut un peu de temps pour l'assimiler, rien de bien complexe, mais "16 minutes" s'apprécie au bout de quelques écoutes attentives : preuve de sa richesse malgré ses allures d'album convenu.

Une sorte d'antithèse des Dropkick murphy's qui font du punk irlandais en étant américains. Ces Black Svan font du gros rock metal US en étant irlandais. Le plus fort c'est que c'est très bien.

photo de Tookie
le 13/07/2015

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Gohrgone  - Finis Ixion
Coalesce - Salt and passage