Bone Sickness - Alone in the grave

Bone Sickness - "Alone in the grave"
chronique Bone Sickness - Alone in the grave

Un logo crasseux, un nom débile, une tuerie de pochette, et un nouvel acronyme NWOSDM. Voici comment je découvre par hasard sur Pitchfork Alone In The Grave, le premier album des ricains Bone Sickness. Et très vite à l'écoute de "Submit To Decay" le morceau d'ouverture de cette galette, je me rends compte qu'on est là en présence d'une petite pépite à l'ancienne.

C'est donc à la New Wave of Old School Death Metal, que fait référence cet acronyme, qui définit assez bien je dois dire la tendance actuelle des groupes de metal à zombies puants à revenir aux prémices du genre fin 80's / début 90's. Musicalement ça ne pisse pas loin donc, textuellement non plus. On est aussi proche d'un crust grassouillet pour les D-Beat furieux que d'un death primitif et poisseux pour les riffs. Cette espèce de crossover que des groupes comme RepulsionNapalm Death (période Harmony Corruption) ou Autopsy (pour la crasse et les zombies) nous ont offert et qui se retrouve dignement exhumé aujourd'hui par des groupes comme Death BreathBastard Priest ou Entrails pour le plus grand plaisir des ronchons boudeurs des nouveautés death moderne fadasses.

Bone Sickness a tout comprit donc : les riffs sentent le renfermé, la batterie avoine durement et dans la précipitation, et le chant de mort-vivant trisomique est tout simplement parfait ("huh" et "bleuargl" à l'appui). Autant dans sa prod que dans ses compositions (rapides comme "Paranoid Delusions" ou plus lourdes comme "Alone In The Grave") il n'y a aucunes fausses notes dans cet album, on se croirait véritablement revenu à l'époque où on pouvait aisément combiner veste à patch, skateboard, barre à mine et héroïne sans se faire emmerder ni par les crust ni par les métalleux. Une grosse surprise ultra énergique qui nous fait regretter le temps béni des CarnageDefecation ou autre Terrorizer dont le dynamisme halluciné et la crasse des conduits semblent sur le point de faire exploser leurs moteurs à tout instant dans un brouhaha sans nom. Seule sa durée trop courte de cette galette peut nous faire pester un court instant, le temps de refaire play depuis le début et de s'en remettre une bonne, sourire aux lèvres et auréoles sous les bras.

C'est un sacré retour dans le temps ce Alone In The Grave. Un tee shirt Nihilist sous une veste en jean sans manches découpée par maman, un slim troué et des reebok à languettes, le tout sur une banana board, ghetto blaster sous le bras, et nous voilà près à dévorer l'asphalte, la bière et le death metal à l'ancienne comme il se doit. HUH !

photo de Viking Jazz
le 15/08/2013

3 COMMENTAIRES

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 15/08/2013 à 12:18:10

Belle Patate !! ^^

Cobra Commander

Cobra Commander le 15/08/2013 à 15:14:26

Une belle baffe!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 18/12/2013 à 13:56:42

Gras de gras

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019