Coven - Le blizzard persiste

Chronique CD album (20:42)

chronique Coven - Le blizzard persiste

Après un surprenant et reconnu EP La chaleur nous accable, Coven, groupe sorti du bois pendant la pandémie revient de plus bel pour confirmer ses velléités skramzy. Le blizzard persiste fait donc suite à l’excellent EP qui le précède, mon sens de la déduction est mon gros point fort vous l’aurez compris. Cette sortie début 2021 avait su raviver un peu la flamme d’une scène screamo hexagonale un peu en perte de vitesse et dont les manifestations ne faisaient plus trop sensations. Une sortie inaugurale de qualité donc, à voir ce qu’il en est à présent avec Le Blizzard persiste.

 

Et bien, on est un peu en deçà par rapport à ce que nous avait proposé Coven sur La chaleur nous accable. L’Ep passe très vite, ça c’est plutôt bon signe, après rien ne viendra vraiment vous bousculer la tripaille, tout au plus l'EP entretiendra votre petite routine d’emo-kids. Beaucoup moins abrasif que la chaleur nous accable, Le blizzard persiste n'a pas l'amplitude et le mordant de son prédécesseur.

 

Il reste pourtant de très bonnes choses à garder. Une séquence vocale sur « Brimade » qui nous inspire les déclamations intimistes et engagées des frontwoman d’Anomie ou encore de Jarod. Un propos exutoire qui part dans tous les sens, la colère punk et l’amertume des existences comme seuls élan. Cette tendance à faire valoir les discours et les ressentis sur Le Blizzard persiste donne à cet EP une touche très Emo, avis aux amateurs.rices, les accalmies sur les nombreux ponts renforcent cette direction prise par le combo. On se rapproche clairement de ce que peut faire un groupe comme Chaviré. L’extrait de film samplé sur « Les restes » est plutôt long mais au demeurant éloquent. Déclamations solennelles, presque Situs dans l’esprit et dont les Angevins de Chaviré sont aussi très friands ces temps-ci. Des temps où les paroles sont légion mais où les actions collectives manquent cruellement, l’atomisation faisant son chemin… Mais ça c’est encore un autre problème. Voilà ! les compos sont moins incisives, plus sages, plus Emo-Punk en somme. On appréciera tout de même les moments de pure screamo ; des séquences débridées par des lignes de chants forcenés émotionnellement.

 

L’Ep est court et les discours sont à mon sens un peu trop nombreux. On reste donc un peu sur notre faim et notre appétit musical se voit contrarié par toutes ses palabres et tous ces ressentis politiques. Pas déconnant pour autant et toujours motivé par la même sincérité, les spoken words ont le mérite de nous dévoiler un peu plus la sensibilité du combo et les thématiques sociales qui lui sont chères. Sombre, intimiste par moment et surtout chargé mélancoliquement, Coven fait pourtant moins de remous sur un EP beaucoup moins riffé.

 

Vu à Marseille en décembre, le screamo plaintif et chargé d’amertume du combo prend une conséquente ampleur quand les gaziers.ères branchent les amplis et défouraillent émotionnellement. Sans trop plus d’originalité avec Le Blizzard persiste, Coven nous tiens en respect en live et ambiancera allégrement vos soirées entre Emo-kids et autre curieux.ses.

photo de Freaks
le 10/01/2022

7 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 10/01/2022 à 10:12:44

Skramzy: c'est le pote d'Eric ?

Freaks

Freaks le 10/01/2022 à 10:29:57

C'est le running gag à coreandco ou bien? T'es un peu à la bourre mon cher Cromy! Tookie s'est déjà empressé de faire cette vanne.. deux fois :p Après c'est plutôt golri donc faites vous skramzyzir :p

el gep

el gep le 10/01/2022 à 11:31:20

C'est qui Eric?

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 10/01/2022 à 11:48:09

Skramzy, c'est le pote à Eric ???

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 10/01/2022 à 11:48:24

Eric le viking !

Pingouins

Pingouins le 10/01/2022 à 12:38:01

Ah, aller skramer sous le soleil de Marseille.

Je suis aussi d'accord pour dire que j'ai préféré "La Chaleur nous Accable", mais ces nouveaux morceaux passent hyper bien l'épreuve du live, j'avais trouvé leur concert excellent. Et le parallèle avec Chaviré est tout à fait pertinent ici en effet !

Au final c'est presque un peu dommage qu'ils aient sorti deux EP la même année plutôt qu'un LP, qui aurait peut-être donné un petit plus ? En tout cas s'ils repassent près de chez moi, je vais clairement les voir.

Freaks

Freaks le 10/01/2022 à 13:07:40

J'ai mis beaucoup trop de temps à comprendre "skramer sous le soleil de Marseille". Suis fébrile ces temps-ci ou c'est juste une constante aha!
Faut que j'arrête de skramer j'attaque la falaise :p Hannnn!!

En live c'était au top!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements