Red Gloves - Night Gap

Red Gloves - "Night Gap"
chronique Red Gloves - Night Gap

Après 2 premiers vinyles 7"sympatoches, Les bisontins de Red gloves nous sortent enfin un LP. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, il a été enregistré à nouveau au Cube Studio. Pas de surprise au niveau du son du coup !

 

Et musicalement, le groupe reste également dans la même idée : un bon rock punk axé 90's, avec des voix assez aigues et des refrains acrocheurs.

Comme l'évolution entre les 2 premiers 7" laissaient le présager, on est nettement moins dans l'urgence désormais ; les compos sont travaillées, et restent assez soutenues au niveau du rythme, à part "Dramarama" un poil plus excité. C'est sûrement un des défauts de ce Night gap d'ailleurs : on a parfois l'impression d'entendre le même titre, et c'est dommage, car si l'on se concentre sur chaque titre, ce n'est absolument pas le cas.

On peut rapprocher tout naturellement les Red gloves des Second rate ; il faut dire que le groupe a bercé Besançon durant de longues années, il est donc normal qu'il fasse des émules dans sa propre ville. Le rock mélodique des années 90 revient en force dans le Doubs, entre eux et les Cab driver stories (qui sont la "suite" des Second rate, même si ce ne sont pas tous les mêmes membres) !

Dans plusieurs de ces 10 titres, il y a un côté "mélancolique" indéfinissable ; pourtant ce n'est pas lent, pas sombre, mais la façon de chanter sur certains passages, certains riffs de gratte donnent une sensation de tristesse... Attention ce n'est pas un point négatif, bien au contraire ; ce qui en découle est vraiment bon ! Sur "sideways" par exemple, le pré-refrain calme et les voix chantées sur le refrain qui suit me provoquent ce sentiment, mais je pourrais tout autant citer "Frame up" ou encore "Usefull illusions" et sa dernière minute et demi instrumentale. Les multiples plans de gratte en arpège n'y sont pas pour rien non plus, et on peut ajouter les choeurs sur "Love reaction", qui auraient mérité être plus présents sur ce CD (même si les passages à plusieurs voix sont fréquents).

 

Bref, amateurs et nostalgiques de rock punk indé des 90's, ce disque est fait pour vous ! Mis à part certaines longueurs (dûes à la répétition - ou du moins à la sensation de répétition - sur certains titres), on a un réel plaisir à écouter ce Night Gap. Les Red gloves passent le cap de l'album sans embûche : c'est "frais" et en même temps mélancolique, le son est encore une fois nickel (mixé par Brian McTernan au Salad Days, qui s'est déjà occupé des albums de Hot water music, thrice, ou Polar bear club entre beaucoup d'autres), et pour ne rien gâcher, le digipack est plutôt joli !

photo de Pidji
le 30/05/2016

3 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 30/05/2016 à 17:43:33

C'est pas de la pop ça chef ??

pidji

pidji le 30/05/2016 à 17:47:54

tsssss non cromy, c'est pas de la pop :P

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 30/05/2016 à 19:46:28

Je te crois sur parole. Mais... bon tu es le chef (qui écoute de la pop mais c'est pas grave).

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Rejectionary Art - Butterfly
Noctem - Oblivion