Dee N Dee - Words

Chronique CD album (44:23)

chronique Dee N Dee - Words
Depuis le temps qu’on l’attendait, cet album des ch’ti biloutes (sic) de Dee N Dee….
Le voila enfin, et il regroupe les 4 premiers ep pour en faire un album : « Words ».
Cette décennie d’attente n’aura pas été veine car Dee N Dee nous offre dès le premier titre une production de très bonne qualité.

Nos frenchies originaire de Calais jouent un Métal Indus propre, sans fioritures et direct. La comparaison avec Ministry est quasi-inévitable.

« Words » est plus que correct pour un premier album. En effet, les compositions sont simples et efficaces et l’album dégage une profondeur, pas seulement grâce à la musique mais également avec la pochette très sombre et les titres des pistes (jamais plus de deux mots) qui laissent place à toutes notre imagination afin de leur donner un sens.
Mais Dee N Dee n’a pas fini de nous étonner, alors que l’album débute sur 3 titres indus, le 4ème : « Flighty Child » casse le rythme de départ avec un tempo lent, peu de voix, un titre très lourd accompagné par un harmonica et le résultat est tout simplement magistral.

Côté voix, impossible de ne pas penser à Burton C. Bell (Fear Factory) dans ses parties mi-claires mi-saturées. Ce qui n’est à la base pas un défaut finit par en être un : cette voix mise en retrait volontairement devient lassante car tout au long de l’album, nous avons droit à la même intonation et les nuances sont rares.
C’est d’ailleurs un peu le point faible de « Words », la répétitivité. Les morceaux sont en général assez courts (la moitié de l’album tourne autour des 3 minutes) et il est parfois difficile de les dissocier, donc l’album file à une vitesse étonnante. La composition n’est pas mauvaise mais trop semblable et il est d’une facilité déconcertante d’arriver à associer plusieurs morceaux pour n’en faire qu’un seul. Mais ceci est le principal (et l’un des seuls) bémol de cet album qui dégage un réel talent. La scène française regorge de petits « prodiges » dignes des plus grands.

Pour finir, cela fait vraiment plaisir de voir Dee N Dee sortir enfin son 1er album et c’est vraiment une bonne impression qui s’en dégage. Le seul petit vrai hic est la répétitivité dans les compositions et mis à part « Flighty Child », l’album s’essouffle vers la fin et c’est plus que dommage. On attend de voir le prochain opus qui est déjà plus qu’attendu. En tout cas, la scène Métal Indus française est littéralement propulsée vers l’avant grâce à ce « Words ».
photo de Finisterra
le 12/12/2008

1 COMMENTAIRE

dee

dee le 26/12/2008 à 23:33:19

Salut !
Un ptit rectif rapport à cette chronique ; cet album ne regroupe pas les 4 premiers ep ! Les 12 titres de "Words" sont inédits mise par 4 qui apparaissent sur un lp promo...
a+

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021