Demain - Demain

Chronique Maxi-cd / EP (16:03)

chronique Demain - Demain

Dead or Glory, combo Post-Punk Rennais mute au cours de l’année 2019 en Demain, petite formation Post-Punk ever et vraiment pas piqués des hannetons. C’est en mai de cette même année que la formation bretonne sort un Ep en toute discrétion mais qui n’a absolument rien d’anodin. Pouvant compter sur un background et une culture punk acquise honorablement à l’époque de Dead Or Glory, le combo Rennais joue dans un registre Post-Punk désabusé et à la saveur douce-amère. Les comparaisons entre Demain et leurs camarades de Litovsk vont pouvoir aller bon train tant les deux formations se retrouvent sur les mêmes bases esthétiques, avec des références communes telles The Cure, Gang Of Four ou encore Talking Heads.

 

A l’écoute des premières notes de Demain, on s’attend déjà et de manière prémonitoire à passer un très bon moment en la compagnie des Rennais. Des arpèges sprintés et pimpés au chorus, une basse et une batterie qui sobrement rentrent dans l’game pour mettre en branle un Post-Punk putain d’prenant, voilà en somme l’impression que donne cette entame de match tubesque avec « Mourir en mieux ».

Le chant est dans l’ensemble monocorde et aussi nonchalant que désillusionné, seul des backs tranchants permettent de contrebalancer le flegme et le sang-froid du chanteur ; des chœurs incendiaires « Observe », « Demain » qui réchauffent un peu l’ambiance et donnent à Demain cette teinte relativement contrastée. Le batteur lui joue sur un récurrent mais énergique pattern, un pattern dont l’entêtement n’a d’égal que sa constance et son efficacité. Les 6 pistes qui composent cet EP sont imparables de verve et de musicalité, classiques pour le genre c’est évident mais tout de même hyper jouissives.

 

Des pistes qui rempliront sûrement celles de soirées où les camarades danseront gauchement mais de concert, un verre de Gin-tonic à la main, pour célébrer les espaces de luttes, d’insouciances et de liberté que nous offre la scène punk. C’est dans une projection idéalisée que j’imagine « Mourir au mieux » ambiancer les meilleurs dancefloors de tes lieux de luttes pour l’autonomie préférés. « Dance Tonight ! Revolution Tomorrow ! » disait Orchid en son temps, on ne peut que fatalement consentir à cet état d’esprit à l’écoute de Demain, qui de par ses ardeurs glaçantes, ses riffs et mélodies accrocheuses t’incitera peut-être à bouger ton p’tit boule de militantriste. C’est une fois les batteries rechargées par ce Post-Punk lucide car toujours tiraillé entre désillusion et optimisme que tu pourras ensuite poursuivre, l’espérance comme moteur et la musique de Demain en guise de bande son, les nombreux combats politiques et personnels qui t’attendent ; et dans un tel mouvement tu pourras entonner la plus raisonnable et enchantante incantation du groupe:  «J’ai rêvé, tout brûler, et demain…»

 

Fais-toi plaisir et télécharge gratuitement sur bandcamp le frissonnant brûlot du groupe ! Avec Secteur pavé de Brest et Demain de Rennes, plus besoin d’caille pour accéder à ta culture préférée. Deux groupes bretons qui font passer la générosité et l’accessibilité bien avant quelques triviales considérations marchandes. Plutôt précaire-friendly donc, Demain en plus d’être un combo Post-punk classieux est aussi un groupe dont la conscience sociale rendra grâce aux plus fauchés d’entre nous. Et ça, ça n’a pas de prix héhé !!

photo de Freaks
le 14/02/2020

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements