Dun Ringill - Where The Old Gods Play - Act 1

Chronique CD album (40:40)

chronique Dun Ringill - Where The Old Gods Play - Act 1

Allons faire un tour du côté de chez Dun Ringill et de son Where The Old Gods Play - Act 1, qui comme son nom l'indique sera suivi d'un Act 2. On l'aura compris il s'agit d'un concept album sous forme de diptyque.

 

Les Suédois nous proposent un doom mélodique mâtiné de folk avec çà et là des instruments traditionnels ou juste classiques.

 

« Awakening » ou plutôt le bruit du ressac lance l'album, suivi par une cornemuse puis on a un heavy metal mélodique mid tempo avec un côté folk, le chant se partage entre chant clair (le bassiste du combo, Patrik Andersson Winberg) et chant d'ours. « The Parrish » commence par un discours (ou une prêche d'ailleurs) sous fond d'orgue (joué par l'invité Per Wiberg), avant de devenir très lent, heavy et doom, et toujours mélodique, si le chant est clair au départ, la voix d'ours arrive bien vite, la fin ressort les instruments traditionnels. On reste sur cet aspect traditionnel avec le début de « The Devil Wears A Papal Tiara » avec du violon et des percussions ensuite on a un mid tempo au chant ursidé et au beau solo mélodique. Même genre de début avec « Baptised In Fire »  et son intro sur de la flûte et du tambour, le morceau est mid tempo et mélodique avec un fond folk ce qui n'empêche pas Tomas “GG” Eriksson de chanter comme un ours. «  Nathaniels Hymn » bien que plus lent est dans cette même veine, mélodique avec du folk dedans dont du violon. Sur « Blood Of The Lord » un chœur (à la Therion) répond au chant éructé, mais un passage acoustique voit du chant clair, on finit par un passage rapide instrumental. La basse seule puis accompagnée de la batterie lance de manière lente «  The Last Supper » qui va se transforme en morceau relativement rapide.

 

Cet Act I me laisse un peu sur ma faim, il me donne que l'impression que la composante folk/tradi n'est pas assez bien intégrée et est trop souvent reléguée au rôle d'intro ou d'outro. Reste que c'est loin d'être mauvais voire vraiment très très bon par moments comme « Awakening » ou « Blood Of The Lord ». J'attends vraiment d'écouter l'Act 2 !

 

Where The Old Gods Play - Act 1 est disponible en CD digipak et LP (blanc à splatter rouge ou rouge)

photo de Papy Cyril
le 23/11/2023

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Bongzilla + Tortuga + Godsleep à Paris, Glazart le 14 mai 2024
  • Seisach' metal night #5 et les 20 ans de COREandCO !