Echoplain - Polaroïd Malibu

Chronique Vinyle 12" (38:00)

chronique Echoplain - Polaroïd Malibu

Je pourrais y aller de mon couplet sur le copinage et parler de la subjectivité. Ce serait une redite et vain dans l'idée de vous amener à découvrir cet album. Alors comme vous, je me laisse aller à observer, de loin et puis plus intensément, l'artwork de ce Polaroïd Malibu. Un travail signé Sasha Andrès (A Shape, Heliogabale), tiens en parlant de copinage là...

J'écoute « On my own » avec cette basse abrasive et ce riff tout droit sorti de Daydream Nation et puis ce ton monocorde qui rappelle l'affable Lou Barlow. C'est sûr qu'avec Echoplain, la plongée est garantie.

 

D'abord cette fascination pour les visages multiples repris dans le croquis avant encrage. Puis ce trait bleu électrique, brillant, perçant et enfin le sang. Les sangs. Rappelant les corps rudoyés, les corps aimés, les mises au monde et les mises à mort. Cette oeuvre figée, comme sur un polaroïd, respire une énergie explosive.

 

C'est bien de tout ça qu'il s'agit dans ce premier opus des parisiens. La mélodie n'est jamais oubliée, mais le traitement violent, rugueux, infligé, l'invite à chercher des refuges et si familier soit-il, ce disque n'a pas d'évidences.

 

Alors oui, les sonorités rappellent ceci ou cela, Sonic Youth est partout, jusque dans « Yed Sneaky » particulièrement punk aux entournures. Ce qui tranche d'emblée, c'est le gros son ! Les titres d'Echoplain sont soumis à la main ferme de Julien du duo Unison. Loud ...so loud.

 

À mesure des écoutes, le gros rock affiché s'affranchit de digressions plus étonnantes « Hole.dare.neck » en fusion Hip-Hop/Noise/Post Metal et à d'autres moments, ce sont les travaux d'un Steel Pole Bath Tube ou Girls against Boys qui nous reviennent en surimpression « On her side ».

 

Peu de groupes auront leur Nevermind dans les années à venir. Pour les anciens de Sons of Frida et La Diagonale du Fou, c'est sans doute un accident et beaucoup de savoir-faire. Ils ne l'ont pas fait exprès.

photo de Eric D-Toorop
le 09/02/2021

5 COMMENTAIRES

Tookie

Tookie le 09/02/2021 à 13:25:42

Très Schiele-like (avec l'étrange visage mélancolique qui me rappelle ce célèbre meme https://risibank.fr/cache/stickers/d1892/189251-full.png) ce visuel !

Bien noisy-90's en tout cas ce truc !

Freaks

Freaks le 10/02/2021 à 15:00:16

Low Barlow, Sonic Youth (flagrant! et dès le premier accord de l'album) t'en a assez dit pour que j'écoute ça de plus près ;)

Freaks

Freaks le 10/02/2021 à 15:00:49

Lou, autant pour moi

Freaks

Freaks le 10/02/2021 à 15:59:17

Bon bah une note méritée, très cool ce groupe.

Freaks

Freaks le 12/02/2021 à 18:37:42

"Méritée" c'était pas pour te valider hein! j'ai pas le monopole du savoir relatif :p
bon j'arrête mes palabres. En tout cas ça tourne en boucle depuis la sortie...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021