Exhumed - Necrocracy

Exhumed - "Necrocracy"
chronique Exhumed - Necrocracy

Si Exhumed avait de quoi émouvoir l'amateur de charcuterie artisanale vers la fin des 90's, leur tronçonneuse se sera copieusement émoussée au fil des ans. On pourra dater la fin des réjouissances à la sortie d'Anatomy Is Destiny en 2003. Et depuis 10 ans le groupe roupille sur des lauriers fanés. Un nouvel album, une nouvelle tentative de s'approprier le trône que Carcass avait laissé vacant...

 

Rien de neuf à se foutre sous la dent, Exhumed fait du Carcass comme on se cure le pif... En roue libre, la formule est rôdée, érodée... Tout tourne rond, tout tourne en rond... Par le passé, Exhumed dorlotait le groove et le plaçait au centre de sa musique crado, jouissive et ultra barbare, désormais il agit comme une mauvaise mère qui fume du crack et abandonne son enfant. Plus rien à foutre du groove, il est parti crever il y a dix au fond du troisième album et il ne ressuscitera pas... on est pas à l'amicale jésus.

 

Necrocracy démoule son contenu péniblement et le résulta fait un plouf au fond d'une cuvette d'ennui... Exhumed fait partie de cette joyeuse smala de clones de Carcass et donc - à l'instar de ses petits cousins de Impaled, Ghoul, Ex-Dementia, Frightmare, Splatterhouse (la liste est longue) - ils refont ce que Carcass a fait, ils le copient, le photocopient, l'imitent et le réchauffent ad nauseam. (Ouais, sur Core And Co, on cause Latin maintenant... ça vous la coupe et moi ça m'occupe en essayant de finir la chronique de cet album chiantimus maximus...)

 

Bref, j'en suis où? Ha oui, Exhumed imite Carcass à merveille mais n'arrive hélas pas à la cheville de la légende défunte du Death Metal violent, hargneux mais tout de fois mélodique... Ils imitent... tant et si bien qu'on finit par se lasser. D'autant plus que la rigolade commence à sentir le vieux panard, et l'imitateur ressemble de plus en plus à un sosie de Patrick Sébastien qui imiterait les imitations de Didier Gustin... Un album chiant, fadasse, poussif...

Fuyez pauvres fous.

 

La prod est au poil, mais c'est pas ça qui vous sauvera de la léthargie que déclenche Necrocracy au bout de trois titres. La version normale contient neuf titres, la spéciale en renferme cinq de plus... c'est donc encore plus chiant! Libre à vous de choisir entre ces deux moutures... 

 

Hésiter entre le dernier Carcass et ce nouvel Exhumed, revient à hésiter entre Derrick et Arabesque...

 

photo de Cobra Commander
le 24/10/2013

1 COMMENTAIRE

cglaume

cglaume le 24/10/2013 à 10:13:12

Frightmare ça brasse quand même bien plus large que Carcass de mémoire...
Sinon moi je dis Arabesque plutôt que Derrick...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • BRUTUS au Point Ephémère à Paris le 29 avril 2019
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019

HASARDandCO

Pallass - Erase your misery
Exivious - Liminal