Fake Off - Climatic Accidents, landscape-making

Chronique Vinyle 12" (28:34)

chronique Fake Off - Climatic Accidents, landscape-making

5 ans après leur premier EP qui fût une très bonne surprise, il était temps que les Fake Off remettent le couvert !

A l'époque, c'était l'artwork du disque qui m'avait donné envie d'écouter. Le visuel de ce Climatic Accidents, landscape-making ne déroge pas à la règle et reste de très bon goût... Mais désormais, j'attends le groupe au tournant musicalement parlant, et ils confirment à 100% !

 

Dès ce "Initial relief", on retrouve leur punk hardcore avec plaisir : c'est énergique, parfois mélodique, parfois rentre-dedans, bref, on est dans la continuité du précédent opus malgré les années écoulées.

 

Même si l'on peut leur reprocher un minimum d'évolution, c'est très bien foutu et très agréable à écouter. Les passages scandés à plusieurs voix résonnent toujours aussi bien, et cette basse, encore une fois bien présente, tire son épingle du jeu ("Effective winds", "Norm & Form", etc.). L'arpège a également la part belle, et part vite dans les aigus qui font presque screamo par moments ("water erosion", "Norm & form"...).

Les Fake Off savent ralentir quand il le faut ("Effective winds", le dernier morceau "A Clarified Layout"), mais envoient également du bois à l'envie ("Circles & Squares") ; et globalement, on sent que cet album a été plus réfléchi que le précédent. On perd un peu en spontanéité, mais on y gagne en terme de production.

J'avais déjà fait la comparaison avec les Nine Eleven pour Appalling Options, et les voir tourner à leurs côtés ne m'étonne absolument pas ! Un concert avec ces 2 groupes l'un après l'autre doit valoir son pesant de cacahuètes, quitte à se retrouver en arrêt à cause de cervicales douloureuses ; je pense notamment au titre "After Mountain, Before Glacier", avec son final tout en progression avant des hurlements explosifs à souhait.

 

Essai confirmé pour Fake Off, leur punk hardcore est toujours aussi plaisant et ces 28 minutes suffisent amplement à nous faire lever et brailler comme un porc à leurs côtés.

photo de Pidji
le 13/01/2015

1 COMMENTAIRE

Geoffrey Fatbastard

Geoffrey Fatbastard le 13/01/2015 à 17:15:58

HY-PER COU-LE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements