Gate Master - In Pursuit of Forbidden Knowledge

Chronique CD album (47:31)

chronique Gate Master - In Pursuit of Forbidden Knowledge

Prenant le contre-pied du dernier album de Funérarium que j’ai chroniqué il y a peu de temps, ce nouvel album de Gate Master propose une musique assez proche, mêlant Black Metal et Dungeon Synth, mais radicalement différente dans ses intentions. Le musicien, issu de la scène Metal underground anglaise, n’en n’est visiblement pas à ses débuts, même s’il est difficile d’en savoir plus sur son passé et son identité. Son label, Repose Records (une maison de disque à suivre qui nous a offert récemment un certain nombre de disques de haute qualité) et lui définissent le contenu musical comme de l’Avant-Garde Dungeon Metal.

 

Que couvre cette locution qui ne pouvait que trouver grâce à mes oreilles? Un Black Metal d’obédience Raw; bercé de Dungeon Synth et baignant dans des atmosphères rituelles. Je l’écrivais pour 1692, ce mélange a en ce moment le vent en poupe mais il reste suffisamment marginal pour ne pas encore devenir fatigant.

 

Gate Master, le musicien, s’il reste le seul aux manettes en terme de composition, s’est entouré de Cold Void Desolation aux guitares et à la basse, et d’Anabelle Iratni au chant. Le prénom de cette dernière donne d’ailleurs son nom au premier titre de l’album. Et en effet, on sent chez l’Anglais une volonté de repousser les deux styles dans leurs retranchements et de ne pas se limiter à des formules déjà existantes. Bien sûr, l’amateur ne sera pas perdu et restera en terrain connu, mais In Pursuit of Forbidden Knowledge possède cette volonté de ne pas stagner.

 

C'est devenu un peu une tarte à la crème pour les chroniqueurs dans ce style de musique, mais en l'occurrence ici, cela colle plutôt bien. Cet album peut idéalement servir de bande-son pour vos explorations des lugubres catacombes pour votre rôdeur de Pathfinder. Le diabolique maître du donjon, prêt à infliger les pires châtiments à vos chair et os grâce à ses hordes de kobolds.

photo de Xuaterc
le 27/07/2022

8 COMMENTAIRES

papy_cyril

papy_cyril le 27/07/2022 à 09:20:23

la pochette est très intrigante et réussie

Xuaterc

Xuaterc le 27/07/2022 à 11:22:01

En effet, la pochette est très réussie, je trouve

el gep

el gep le 27/07/2022 à 12:03:22

Plus réussie et intrigante que la photo de "groupe", ahah!
Chronique intrigante, sinon.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 27/07/2022 à 18:13:46

C'est pas de la musique de rôlistes beurrés ça ?

jej Tattva

jej Tattva le 02/08/2022 à 12:02:25

repose records est un label qui monte depuis plus de deux ans, responsable de Revenant Marquis, Spider God , The Mass Of The Oracle entre autres. la pochette est signée Cavan Hoover aka Rotein Reign, qui a son petit nom dans la scène US underground ( il officie d'ailleurs dans HellMoon pour ceux qui aiment le black metal crado )
Jolie chro, même si cette sortie, comme ce genre là d'ailleurs, ne me touche absolument pas ^^

Xuaterc

Xuaterc le 02/08/2022 à 17:53:41

En effet, je suis de très près les sorties de Repose depuis quelques temps, j'ai d'ailleurs chroniqué les albums de Guignol Noir, Lykhaeon, Isgherurd Morth, In Lingua Mortua, Somaglia.
Et merci pour le compliment pour la chro

jej Tattva

jej Tattva le 03/08/2022 à 12:47:07

oui y'a quelques labels underground qui sont bien cool, l'effet covid a eu du bon sur certains aspects ! Repose en fait partie ( même si vais avouer que SpiderGod reste une énigme, notamment le carton sur ses reprises à la Bieber et compagnie...)
DeathPrayer ( ex DeathCult Prod ) est aussi un label avec des sorties intéressantes. Malgré la guerre des clones, et la course aux poignets à clous et épées en mousse, il y a de jolies pépites à découvrir !

Xuaterc

Xuaterc le 03/08/2022 à 15:29:42

Ah, le mystère  Spider God...
Le roster de Death Prayer est un peu trop raw pour moi, mais je suis sûr qu'il recèle de chouettes formations

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements