Stanley Kubi - Interview du 18/03/2012

Stanley Kubi (interview)
 

Salut à vous, et merci d'avoir accepté de répondre à cette interview qui arrive un peu (très!) tard, étant donné que vous avez cessé toute activité depuis début 2011, date à laquelle Trax a définitivement () quitté le groupe. Question du fan éploré qui vous a découvert sur le (trop) tard: parle-t-on d'un vrai point final, ou d'une pause permettant de faire le deuil ? N'avez vous pas envie de continuer, quitte à le faire sous un autre patronyme ? Pas de morceaux composés qui ne demanderaient qu'à vivre sur scène ? D'autres projets personnels ont pris la suite ? (Oui oui, cette première question est plurielle !)
::: Mac ::: Ahoy ! Oui, c'est étonnant de répondre à tes questions (euh... bordel-hic ?), d'autant que nous n'avons jamais été très "interview". Et surtout 1 an après la mort de notre ami Trax (Graphiste et multi-instrumentiste de Stanley Kubi) qui précipita la fin du groupe. Mais cela va peut-être nous permettre de faire un petit point avec du recul... ? En tout cas, tu commences fort et multiple. Alors...
1° Point final : Affirmatif.
2° Continuer sous un autre patronyme : Négatif. Mais CHACUN, à un moment ou à un autre, rebalancera ses frustrations impuissantes dans un brouhaha musical... Affaires à suivre. Patience.
3° Moultes morceaux de choix quasi-terminés mais jamais joués "live" ni enregistrés : Affirmatif. On est en discussion pour mettre en ligne un éventail des répétitions de titres inédits de Stanley qui ne sont jamais sortis de notre local de répétitions. Et on avance sur le vidéo-montage du dernier concert du Kubi (Dimanche 3 Mai 2009 à La Maroquinerie, Paris)... Donc encore, patience.
4° Ah venir...? Personnellement, rien niveau création bruyante, à ce jour... Mais, je continue mes divers arghtivités associatives :
- MadameMacario ***booking*** ::: http://MadameMacario.wordpress.com
- !aNGRr! ***label*** ::: http://aNGRrylabel.wordpress.com
- aNGRRyKULTURRa ***distro*** ::: http://aNGRRykulturra.wordpress.com
Et toujours des coups de pâtes à des structures amies comme le Festival Sonic Protest, Le Cirque Electrique, etc.

::: Pakal ::: Continuer Stanley Kubi sans Trax : impensable ! Refaire quelque chose ? Faut voir. On y pense quand même des fois... Sinon, en ce qui me concerne, je me consacre plus sérieusement à mon duo basse/batterie déjà actif depuis 2 ans : PaVé. Des infos à cette adresse : http://pavedanslaface.free.fr

 


Y a-t-il de grands moments de la vie de Stanley Kubi que vous garderez tout particulièrement en mémoire ? Des concerts plus boulversifiants que d'autres ? Des rencontres marquantes (rappel pour ceux qui ne sauraient pas: vous avez tourné avec Melt-Banana, Nomeansno) ?
::: Morej ::: Il y en a plein, en fait il y a eu très peu de mauvais concerts. On est presque toujours reparti avec un sentiment positif quelle que soit la soirée. Mais dans les grands moments, je citerais effectivement les trois "Maroquinerie" avec Melt-Banana, Nomeansno et Frustration. Les trois soirs à Rennes avec The Ex au Cirque Electrique. C'était pendant les transmusicales et c'était le seul endroit pas cher et 100% DIY pendant cette période, donc blindé tous les soirs - et rencontre et sympathie avec The Ex. Le festival Fusion à Lärz au nord de l'Allemagne, 700 personnes (qui ne nous connaissaient pas) en hystérie totale dans le plus grand festival autogéré d'Europe. Et de manière générale, tous les concerts en République Tchèque, Pologne, Slovénie, Italie, Autriche... 97% de bonnes rencontres humaines et/ou musicales.
 


::: Mac ::: Moments choisis pour ma pomme :
- La tournée estivale 2007 en compagnie des New Yorkais Usaisamonster !
- Les 2 premières tournées (Fin 2004 et début 2005) avec nos alcolytes Unlogistic !
- Les dernières tournées avec nos amis tchèques Uz Jsme Doma !
- Les moultes (très very mucho) belles rencontres avec Nomeansno, The Ex, Melt-Banana, Experimental Dental School, De Kift, Monsieur Le DirecteurApi Uiz, Zea, Limited Express, Extreme Cherokee, Guts Pie Earshot, Dispo, etc.
- Et bien sûr, les tonnes de litres d'alcools partagés avec les curieuses personnes venues voir un... concert ?
Pour info, Stanley Kubi n'a pas tourné avec Melt-Banana ni avec Nomeansno. On s'est juste croisé sur leur bon-vouloir le temps d'un concert ou deux... Enfin et avant tout, les vrais plaisirs de partager la scène et les journées/soirées sur les routes avec des amis !

::: Pakal ::: Les concerts, les tournées bien sûr. Mais aussi toutes nos sessions "répètes/compositions" car c'était de grands moments aussi bien au niveau créatif qu'au niveau humain. On s'est quand même copieusement fendu la gueule avec ce groupe !

 


Stanley Kubi, comme son nom l'indique, c'était un amour profond aussi bien pour Stanley Kubrick que pour la boisson. N'était-ce qu'une vitrine que vous auriez pu abandonner avec le temps, tout en continuant à pratiquer la même musique, ou était-ce des éléments indissociables de l'identité du groupe ?
::: Morej ::: C'est parti d'un jeu de mot stupide qui s'est développé en nous donnant des directions et des inspirations graphiques et thématiques autour de l'univers des films du "maestro". On aurait pu faire exactement la même chose sans ce concept si on était parti sur autre chose. Au départ ce n'était qu'un prétexte, mais en fait ça nous ressemble pas mal cet art d'associer des éléments n'ayant aucun rapport, voire franchement contradictoires: la délicatesse et le raffinement de Kubrick et de "Barry Lyndon" avec la violence et la gratuité du "punk". La subtilité avec les gros sabots, le concept intellectuel avec l'humour premier degré, le bon et le mauvais goût, la classe et la crasse, le brut et le doux, l'harmonie et le bruit. Tout ça dans le même album, et encore mieux dans le même morceau.

 


J'avoue que sur Music By, j'ai eu du mal à retrouver les ambiances "dentelles et clavecin" suggérées par le livret de l'album. Je veux bien croire que les paroles soient profondément imprégnées de l'univers de Barry Lindon, par contre côté musique, je trouve que ça sent plus les Balkans, le Mexique et le Far West. J'ai loupé un truc ou l'important n'est pas là ?
::: Morej ::: Je pense que ce que je viens de dire juste au-dessus répond aussi à cette question. Tu es trop terre à terre mon ami. Il n'a jamais été question d'oser proposer une bande son à ces œuvres, juste d'illustrer la rencontre et le mélange des extrêmes en tout genre, de s'amuser avec les codes sonores et musicaux, de déconstruire tout... Pas pour forcément recontruire quoi que ce soit, le chaos organisé...

::: Mac ::: La vérité est ailleurs. Le danger est bonheur.

 


Tiens, puisqu'on parle des paroles de l'album, pourquoi ne pas les avoir imprimées dans le livret ? Ce n'était manifestement pas par manque de place, vu que celui-ci est plutôt bien garni en pages. Vous préférez que la thématique Kubricarde reste purement visuelle ?
::: Morej ::: Les paroles sont des extraits de dialogues de "Barry Lyndon" librement yaourtisés par notre ami Mac... Le sens des textes n'est pas vraiment important même si on a essayé de créer un minimum de rapport entre ce qu'exprime le morceau et le passage du film auquel il fait référence, m'enfin bon.... Je pense que Mac est un zouave plutôt impulsif et sa manière de "chanter" est plus dans le ressenti, l'impulsion et l'improvisation que dans l'interprétation d'un texte.

::: Mac ::: Eh eh, c'est pas faux. Clairement, les "textes" de l'album Music By ne sont pas imprimés dans le livret, pour des raisons de "droits". Idem, pour le choix de "vraies" créations de détournements visuels, contrairement aux 2 précédents disques. Et si je dis "dialogues", c'est bel et bien parce que les "paroles" (?) de Stanley Kubi ne sont QUE des extraits de "dialogues" des différents films de Stanley Kubrick abordés dans chacune des réalisations :
- The Winter Can Be Fantastically Cruel SP 7" ::: Autour de "Shinning".
- Dying For A Drinkie Boitier mCD 3" ::: Autour de "Lolita".
- Music By LP 12"/CD digipack + livret ::: Autour de "Barry Lindon".
Mais aussi, en tant que "dialogueur corporel" de Stanley Kubi, je donne PLUS D'IMPORTANCE aux "sons" et "images" qu'aux "textes".

 


Un truc m'échappe: dans le livret vous attribuez à Franz Shubert le titre II (2 ? 11 ?)… A priori c'est plutôt au 12e morceau, "Fortune & Condition in E flat" que vous faisiez référence je suppose ? Tiens et en continuant sur le sujet des emprunts, le tout début de "Gentlemen, Cock Your Pistols!", c'est une référence à un morceau connu non ? Je n'arrive pas à remettre le doigt dessus… A chaque fois que j'essaie de trouver la suite, je retombe sur "What a Feeling" (cf. Flash Dance) :))
::: Morej ::: Je n'ai pas en tête les index du disque mais effectivement, "Fortune..." c'est Schubert. Et le début de "Gentlemen...", c'est la "Sarabande" de Haendel ("Flashdance" ??? Non mais sans déconner !!!!)

::: Mac ::: Comme disait Nicolas Sarkozy : "J'comprends pas cette question. Excusez-moi".

 


Un autre truc qui me chiffonne (il ne m'en faut pas beaucoup): sur "Women Of Ireland", j'ai plutôt l'impression d'entendre un morceau chaloupé sud-américain, voire des caraïbes, plus une mandoline / balalaïka d'Europe de l'est… Par contre d'Irlande ? C'est un décalage voulu, comme celui entre l'univers du XVIIIe siècle de B.Lindon et les couleurs de votre musique ? Ou bien je suis encore passé à côté d'un truc ?
::: Mac ::: Tout est dit dans la petite phrase au dos du disque : "Rhythme irrégulier qui peint bien le trouble et l'épouvante. Pagaille. Rhythme altéré exprès pour le rendre plus expressif."

::: Morej ::: Et pourquoi ne pourrait-on pas jouer un air irlandais avec des instruments balkaniques sur une rythmique cubaine ? Cela s'est fait comme ça, sans trop réfléchir, ça nous a fait rire donc tout ce qui nous amuse, on garde !

::: Pakal ::: T'en as encore beaucoup des questions comme celle-là ??

 


Même si de mon point de vue ça ne fait pas un pli, de votre côté, vous sentez-vous rattachés à la scène "nawak metal" des Mr Bungle, Estradasphere, Vladimir Bozar & co ?
::: Mac ::: "Nawak" ? Si tu veux, pour te faire plaisir. "Metal" ? Carrément pas, mais chacun entend ce qu'il veut suivant sa culture auditive. En tous cas, nous ne nous sommes jamais sentis ni n'avons jamais cherché à être affilliés à une quelconque "scène". Peut-être la "Seine-Et-Marne" ?

::: Morej ::: J'aime écouter ces groupes mais je ne nous sens pas du tout proches d'eux car pas mal de ces groupes sont constitués de très bons musiciens très très techniques. Et cela en devient souvent tellement compliqué que c'est assez "sérieux" et nous c'est tout le contraire... Le seul rapport c'est le mélange, les cassures, le "hors-genre". Après, on a rencontré certains musiciens adorables et drôles qui font de la musique technique et sérieuse et vice-et-versa, donc je ne parle pas humainement mais dans ce qui transpire musicalement dans ces groupes. Ces musiques sont souvent des arrangements simples de plans très compliqués alors que nous on fait des arrangements compliqués de plans simples !


Etonnamment (quoique l'absence de gros moyens expliquerait bien des choses), je n'ai pas trouvé beaucoup de vidéos de Stanley Kubi sur le web, alors que votre univers très "coloré" et très cinématographique aurait sans doute trouvé dans la vidéo une autre dimension dans laquelle faire des étincelles ? Alors, démarche volontaire, ou regrets ?
::: Morej ::: Ni l'un ni l'autre, à vrai dire parmi toutes les idées tordues qu'on a eues, j'ai jamais pensé à faire un clip. Donc en ce qui me concerne : ni démarche, ni regret. Cela aurait pu se faire, cela ne s'est pas fait, voilà.

::: Mac ::: Oui. On n'y a pas pensé et surtout nous n'avons pas croisé les personnes qui auraient pu nous motiver à tenter l'expérience vidéo...

 


Pour les affamés de musiques kaléidoscopiques, stimulantes et gardant un pied dans le punk / metal, auriez-vous des conseils ? Des groupes que vous appréciez, voire que vous avez côtoyés ?
::: Mac ::: Des conseils ? OUI !!!! Abusez de vos faiblesses, détruisez vos forces, fuyez vos amis, chérissez vos ennemis, contredisez vos certitudes et surtout affirmez vos doutes. Pour les affinités, sonorités motivantes qui m'accompagnent depuis plus de 20 ans... Quelques noms (Nom de nom !) qui me viennent comme ça : Cardiacs. Albert Marcoeur. Boredoms. Minutemen. Etron Fou Leloublan. Spike Jones. Residents. Crass. Public Enemy. Yma Sumac. Dezerter. Geza X. Deep Wound. etc.

::: Morej ::: Voir plus haut et j'y ajouterai Balkan Beat Box, Battles, a.P.A.t.T., Marnie Stern, Zu, Secret Chiefs 3, Flat Earth Society...

::: Pakal ::: Idem + Gong, Dead Kennedys, Can, Dog Faced Hermans, Gentle Giant, Le Singe Blanc...

 


Merci de m'avoir accordé cette interview alors que l'ambiance ne s'y prêtait peut-être plus trop de votre côté. Quelque-chose à rajouter pour empêcher vos fans inconsolables de noyer leur chagrin dans l'alcool comme Nicolas Cage dans "Leaving Las Vegas" ?
::: Morej ::: Chassez le naturiste il revient au bungalow. Et pour les éventuels "fans", on mettra donc bientôt en ligne les versions "répétitions" des derniers morceaux qu'on avait faits, histoire de tourner la page et fermer le livre.

::: Pakal ::: Arrêtez de chialer comme des veaux et achetez plutôt nos disques ! Et sortez-vous les doigts du cul et faites vous-mêmes de la zizik ! Et bien sûr : "Fuck the system" !!

::: Mac ::: Comme me disait une rencontre dans un lit : "Keep la souplesse et vive la fesse !"

 

 


 

Bon, c'est qu'on voudrait bien entendre ces titres inédits et voir ce concert, nous, maintenant! On est dans les starting blocks messieurs!

photo de Cglaume
le 03/04/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements