Goryptic - From blast to collapse

Chronique CD album (39:31)

chronique Goryptic - From blast to collapse
Tiens, aujourd'hui je vais vous parler de la nouvelle scène française ; non pas celle des bobos ou des aphones tous tristes (qui a dit "fini à la bière"; c'est nul et méchant comme calambour... Mais on ne se refait pas, je m' excuse auprés des bobo égarés), mais plutôt celle de death metal français qui pourrait marquer notre generation comme l'a fait MASSACRA, LOUDBLAST et AGRESSOR quelque temps plus tôt.

Comme leurs aînés, Goryptic pratique une musique extrême ; du death pour être précis. Du bon brutal death moderne, plus proche de Suffo que de Misery Index. Si ces deux groupes me viennent tout de suite en tête c'est pour situer le niveau technique de nos frenchies par rapport à la crème internationnale. Et aussi pour signaler que les compositions sont peut être moins groovy-moshisant de misery index et plus proche d'un brutal death technique de Suffo, sans les longueurs. Les morceaux sont courts, et ne se perdent pas indéfiniment dans une surcharge de rytmiques et de contres-rythmiques aussi syncopées que chiantes, et de leads sur-techniques valorisant plus le musicien que la musique elle même; ici c'est technique mais direct, carré, sérieux avec le truc qui permet au groupe de sortir du lot.

"From Blast To Collapse" ne dure peut-être que trente grosses minutes (sans compter le remix), mais cette demi-heure est un régal pour les amoureux du Death.
Si on rajoute en plus que le son est aux petits oignons, précis et puissant, bien lourd... Que nous avons le droit à un chant travaillé et pas à du mono-growl-monosylabique-from-hell... Que la pochette et le livret sont flattteurs... Et Qu'en plus il y a deux morceaux sortant de l'ordinaire : "Bloody Ophiuchus" avec leur potes de Trepan'dead en invités (trois chanteurs pour un seul morceau = que du bonheur), et un remix techno efficace arrivant même à y apporter quelque chose de plus et différent, sans dénaturer la version originale. Et pour finir, qu'on le trouve pour moins de 15€ : ça nous donne sans doutes l'un des albums de l'année du genre.
photo de Sepulturastaman
le 03/07/2007

6 COMMENTAIRES

(((viking jazz)))

(((viking jazz))) le 03/07/2007 à 15:41:39

je n'ai pas apprécié outre mesure ce skeud mais ca fait plaisir de voir la scène française bien se porter...mais Sepult' te voir classer SUFFOCATION comme du brutal death technique me désole un peu ;) et on remarque encore une fois que tu n'aimes pas quand c'est trop compliqué, dommage ^^

sepulturastaman

sepulturastaman le 03/07/2007 à 17:41:00

¿ Suffo c'est pas du brutal death technique ? ¿ C' est quoi alors ? Parce que là on sent qu 'ils maitrisent leurs instruments (larynx compris) mais qu 'il ne cherchent pas pour autant à épater la galerie, les morceaux sont courts directs. Pis moi je suis pas un intellectuel.

(((viking jazz)))

(((viking jazz))) le 04/07/2007 à 00:37:02

pour parlé de Suffo, ils maitrisent certes, mais pour moi ce n'est ni du brutal death (il y a quand même beaucoup de mid-tempos qui écrasent tout, plus que de purs blasts à tout va) et ce n'est pas aussi technique que du Necrophagist non plus, ya pas de shred et de breaks vraiment balèzes etc. enfin c'est ma vision ;)

sepulturastaman

sepulturastaman le 04/07/2007 à 17:11:24

¿ Donc pour toi Suffo c' est juste du death ? Et le brutal death n' est pas obligé d' être à fond les ballons pour être brutal. la c' est ma vision. J' ai adoré ça : "et on remarque encore une fois que tu n'aimes pas quand c'est trop compliqué, dommage ^^" . Tu n' a pas à trouver ça dommage et Je n' est pas à m' excuser ni à avoir honte d' être plus attiré par le crust que pas le tout vos truc technique (j'te branle du manche) chaotique qui me soulent. J' assume donc parfaitement le fait de préférer m' écouter du Deathcon ou du Kaamos que du death technique

PAF

PAF le 11/07/2007 à 02:33:22



...

sepulturastaman

sepulturastaman le 16/07/2007 à 12:42:19

¿ PAF ça veut dire quoi ... ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Coldplay - Ghost Stories
Hatred - War of Words