Helak - Heritor

Chronique CD album (31:02)

chronique Helak - Heritor

Petite découverte de bon aloi que ce groupe de post-metal sludgesque tout droit venu de Turquie. Le groupe d’Istanbul compte parmi les petits nouveaux dans la grande famille des invocateurs des forces telluriques, puisqu’il s’est formé en 2018. Un trio qui, avec « Heritor », sorti en avril 2020, fait preuve d’ores et déjà d’une maturité certaine dans la composition. Helak, puisque c’est sous ce nom de guerre qu’il sévit, ne s’embarrasse pas de la loi des 3L (lent, lourd, long) puisque le morceau le plus long de l’album ne dure que 6 minutes, ce qui s’avère relativement court pour le genre. En sept titres (dont un interlude), Helak va à l’essentiel, ne s’attarde pas en chemin, mais parvient à montrer une large étendue de l’univers qu’il compte explorer en notre compagnie. Précisons que malgré sa relative jeunesse, le groupe en est déjà à son second album, puisque « Inferno », sorti en 2019, précède « Heritor ».
Prenez « Sarkaç », par exemple, qui chemine d’une démarche chaloupée, bondissante et non dénuée d’un groove rafraîchissant, complètement à l’opposé du titre d’ouverture, « Kara teke », qui fracasse tout sur son passage sans préliminaire, avec une lourdeur pachydermique qui s’emballe dans un accès de furie post-hardcore. Petit détail notable : Onur Mériç qui assure le poste de bassiste et de chanteur sert des paroles en anglais et en turc selon les titres. On ne saura que faire de cette information mais elle participe assurément de l’identité du groupe. En peu de titres, l’album offre une grande variété d’ambiances tout en gardant une cohérence d’ensemble. Ainsi, « Heritor » qui donne son nom à l’album, instrumental presque entièrement acoustique, se glisse parfaitement au milieu des autres compositions. Quatre minutes de calme mais chargées d’une tension menaçante et envoûtante. Une parfaite transition avec le titre suivant, « Lycoris radiata », et son introduction atmosphérique qui n’augure rien de bon. En effet, lorsque la chanson atteint son rythme de croisière, c’est pour arpenter les terres du post-metal sans laisser l’auditeur s’y installer, lui coupant l’herbe sous le pied.


En cela, Helak ne procède pas comme moult autres groupes du genre : il n’épuise pas le riff, s’il l’engage dans des boucles, celles-ci se montrent courtes, et il s’autorise même à jouer avec les effets de frustration que peuvent engendrer des fins abruptes au moment où on commence à se vautrer allègrement dans la fange qu’il déverse dans nos esgourdes. En clair, s’il n’est guère aisé de se tailler une place respectable au milieu d’illustres aînés asseyant chacun un peu davantage son influence dans le genre au gré de chaque nouvel album, Helak réussit en deux albums et peu de titres à offrir une idée claire et solide de son propre territoire. Un groupe prolifique à suivre de très près.

 

photo de Moland Fengkov
le 12/02/2021

11 COMMENTAIRES

Freaks

Freaks le 12/02/2021 à 18:43:13

Metal stambouliote, provenance qui m'enchante déjà... "Petite découverte" en prime ça ne se refuse pas...

Freaks

Freaks le 12/02/2021 à 18:48:37

Du metal très graisseux comme un bon dürm¨.. Oui c'est border mais foutre. Putain cette disto!

Freaks

Freaks le 12/02/2021 à 18:51:44

dürüm aha

8oris

8oris le 13/02/2021 à 10:08:14

" il s’autorise même à jouer avec les effets de frustration que peuvent engendrer des fins abruptes au moment où on commence à se vautrer allègrement dans la fange qu’il déverse dans nos esgourdes"
C'est ce genre de phrases qui fait (aussi) toute la qualité des chroniques de CoreAndCo, superbe!

cglaume

cglaume le 13/02/2021 à 13:20:51

C'est vrai que la densité de belles plumes est de plus en plus conséquente dans le coin... ça fait plaisir!

Moland Fengkov

Moland Fengkov le 15/02/2021 à 13:43:54

Vous m'en voyez ravi, hommes de goût que vous êtes 

Moland Fengkov

Moland Fengkov le 15/02/2021 à 13:43:54

Vous m'en voyez ravi, hommes de goût que vous êtes 

Moland Fengkov

Moland Fengkov le 15/02/2021 à 13:44:25

Vous m'en voyez ravi, hommes de goût que vous êtes 

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 17/02/2021 à 17:32:59

Alors l'appellation du combo ne donne pas du tout envie. "Post-Metal Sludge" n'aurait pas suffi ? Simple question...

Moland

Moland le 18/02/2021 à 00:48:47

Qu'entends tu par "appellation du combo"? Le genre musical pratiqué par le groupe ? Auquel cas, il ne s'agit là que de 2e degré mettant l'accent sur l'origine géographique du groupe. Il serait dommage de s'attarder sur ce détail futile. 

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 18/02/2021 à 11:06:33

C'est donc une private joke personnelle. J'en fais plein aussi. ^^

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

A Plane To The Void - Commedia
Lodges - See god
Chronique

Lodges - See god

Le 11/11/2015