Horrorpops - Kiss Kiss Kill Kill

Chronique CD album (40 minutes)

chronique Horrorpops - Kiss Kiss Kill Kill
Formation danoise de psychobilly aux sonorités très rock, Horrorpops est un peu le projet parallèle de Kim Nekroman, contrebassiste des Nekromantix. Il relègue ici sa contrebasse à Patricia, également chanteuse charismatique et aux charmes communicatifs, et s'occupe de la six cordes. "Kiss Kiss Kill Kill" est le troisième album du groupe et présente douze nouveaux titres dans la droite lignée des précédents albums, et autant de petites sucreries musicales à déguster.

Si la contrebasse balance toujours façon psychobilly, le style du groupe mélange allègrement du punk, du rockabilly et du surf rock pour un cocktail explosif et efficace. La voix de Patricia n'est pas étrangère non plus à cette efficacité tant elle apporte du charisme aux compos. Très proche de Gwen Stefani, son timbre ressemble également à celui d'une déesse du Punk, Siouxsie Sioux dont l'ombre plane souvent au-dessus des titres.
Les amateurs du groupe seront ravis, la recette n'ayant pas changé d'un iota, et les tubes potentiels pleuvent. Et même si le style n'a pas spécialement évolué, il est étonnant de voir que le groupe garde une grande originalité et ne se répète jamais. Chaque morceau reste facilement identifiable et ne ressemble pas au précédent. La grande classe donc.

Si les premiers albums étaient très énergiques et proposaient une ambiance très sucrées, façon 50's joyeuses, ce nouvel opus change un peu la donne, proposant des titres plus sombres. L'album s'ouvre sur "Thelma and Louise", titre furieusement rock, au riff incisif où la voix profonde de Patricia fait mouche dès le départ. Certainement le morceau le plus proche des anciennes productions. "Missfit" se la joue plus punk-rock (titre un peu hommage…), avec un break des plus sympathiques. On arrive au titre éponyme, plus sombre, rappelant la pochette et son ambiance de film noir des années cinquante. Suit "Hitchcock Starlet", petite merveille de mélancolie façon rockabilly au refrain poignant. La voix de la chanteuse, pleine de mélancolie, ressemble beaucoup à celle des Dresden Doll, profonde et sensible. Un des meilleurs morceaux de l'album. Les ambiances plus festives reprennes avec le très ska "Copenhagen Refugge", et "Keep My Picture", love song rockabilly.

Toujours aussi originale et accrocheuse, la musique des Horrorpops se déguste facilement et on en redemande très vite. "Kiss Kiss Kill Kill" est un très bon disque de rock, tout simplement.
photo de DreamBrother
le 09/02/2008

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 29/10/2013 à 18:21:04

"Boot To Boot" bute et le clip aussi.
http://youtu.be/vPaZSF-6Mvc

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements