Humatronic - (Metabolism)

Humatronic - "(Metabolism)"
chronique Humatronic - (Metabolism)

Un jour, on se demandera si l’explosion des sites de musique, de partage est une ouverture sans limite vers le monde de la musique ou si nous devons envisager cela comme une des plus grandes escroqueries morales et culturelles mises en forme.  A force de surfer de blogs en fan pages, on y perd tous repères. Le tout est de savoir si c’est voulu. Parce que pour ce qui est de se faire avoir… Ça doit déjà être fait !

C’est donc par le biais de Myspace que je découvre la musique des bruxellois d’Humatronic. Un pur hasard. Sans raison apparente, je suis envahi d’une forme de scepticisme. Conneries !

Humatronic choisit donc l’alliage entre l’homme et la machine pour délivrer (enfin !) une version 2K d’un genre qui a fait florès dans les 90’s. Le Rock Indus.

 

Bien en phase avec le propos voulu, Humatronic propose avec (Metabolism) un effort du meilleur acabit.  Ah, il faut se plonger littéralement dans "Anabolism" qui ouvre ce disque pour ressentir la puissance du groupe.  Les samples, la voix, les grattes, tout y est. Proche d’un Remanufacture l’album de remix de Fear Factory. Le combo est autrement plus subtil. C’est même cette qualité qui est leur atout qui les fait se démarquer des tonnes de groupes ricains  pseudo factoriens ou ministryesques.

Bien sur (Metabolism) est à considérer comme une carte de visite. Avec ses atouts et ses travers. Un album direct, cohérent, bien en place avec une production  trop chiche et des titres étonnamment courts. Invitez-les chez Rhys Fulber (Front Line Assembly) et vous m’en direz des nouvelles ma p'tit' dame.

Le chant en français un peu théâtral dans les phases « parlées » ajoutent du corps à l’ambiance générale dégagée.  Seul le titre éponyme témoigne d’une certaine fébrilité le rendant pour le coup anecdotique. Des plans Metal un peu trop basiques, que l’on mettra sur le compte d’une certaine fougue n’entravent pas la qualité du six titres et l’univers particulier qui s’en dégage. Humatronic ne révolutionne pas le genre mais invite à le redécouvrir et c’est déjà beaucoup. 

photo de Eric D-Toorop
le 07/02/2012

3 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 07/02/2012 à 12:30:35

C'est pas plutôt Remanufacture l'album de remixes en question ?

Ukhan Kizmiaz

Ukhan Kizmiaz le 07/02/2012 à 14:18:36

On est bien d'accord... c'est une erreur pas juste de ma part.

Ukhan Kizmiaz

Ukhan Kizmiaz le 08/02/2012 à 10:45:30

... oui je cause de Myspace parce que cette chronique a été rédigée le 01 octobre 2010... et Myspace bougeait encore un peu ^^

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019
  • BRUTUS au Point Ephémère à Paris le 29 avril 2019