Incantation - Primordial domination

Incantation - "Primordial domination"
chronique Incantation - Primordial domination
Souvent je me demande ou j’étais ces quinzes dernières années pour ne pas connaître, ni même avoir entendu ou lu quelque chose provenant d’un groupe ayant quinze ans de carrière dans la scène. Même si commme le stipule la bio du groupe ils sont une institution dans la scène underground death metal - je sais c’est pas une excuse pour ne pas connaître - surtout qu’ils sont sur le label Listenable depuis 2004.

Ce "Primordial Domination" est donc une découverte d’album et de groupe car côté musique ils nous livre du gros death américain tellement gros que les tempos sont plutot molo et les rythme carrément écrasant : imaginez un groupe de death déguisé en rouleau compresseur, c’est lent, sûr de lui, ne cherchant ni à faire dans le détail ni à faire des détours ; alors des fois la machine s’embale un peu, mais le conducteur a vite fait d’attraper le frein. Incantation ne confond jamais précipitation et lourdeur.

L’alourdissement de la musique ne se fait pas grace à une débauche technique ou à une quelquonque sur-production, non ici tous est dans l’ambience : chaude, brouillée et intense. La voix est adepte du vieux gros growl bien gras et massif avec quelque cris un peu plus "evil". Les paroles sont comme la musique, liées au Malin.

En gros rien de neuf, un cd de plus dans la catégorie death-metal old-school certes sympathique, en phase avec le style. Promordial Domination plaira aux adeptes du style, mais ne sucitera sans doute que très peu d’interêt aux autres. La seul originalité de ce fucking metal (comme dit si bien Kyle) est de ne pas être sorti le 06/06/06.
photo de Sepulturastaman
le 12/10/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019