Kingdom Of Sorrow - Kingdom Of Sorrow

Chronique CD album (38:35)

chronique Kingdom Of Sorrow - Kingdom Of Sorrow
Et ben, ça pour du burné... C'est du sévère. Au programme, un crossover de sludge bien boueux made in Louisianna avec un bon gros hardcore metal bien puissant et lourd... En fait en gros, ça s'apparenterait pas mal à une rencontre entre Crowbar et Hatebreed. Et je vous le donne en mille, et ben, c'est deux membres faisant respectivement partie des deux groupes précités qui sont à l'origine du bordel. Et pour le coté synthétique et pertinent, c'est réussi! Le son est monstrueux, le propos, implacable, la réalisation, parfaite du riff pachydermlique à la double pédale omniprésente en passant par le chant écorché mélodique à la Anselmo (un cran en dessous mais bon, vous avez vus la référence...).

Là où le bas blesse, c'est justement que tout est trop parfait, trop beau, trop bien vu. Trop de sludge, trop de metal, trop de riffs, trop de double pédale, pas assez de rock n'roll... Tout déconne jusqu'aux précisions ultra appuyées de la filiation de nos deux gugusses, depuis rejoins par trois autres bûcherons avec un CV du même tonneau. Les passages hardcore ressemblent trop à du Hatebreed, les passages sludgy et mélodiques ressemblent trop à du Crowbar, le reste varie assez peu originalement entre les deux. Je crois que je ne pourrais pas m'éterniser beaucoup plus sur cette chronique, du moins sans parler de cette pochette immonde, très Dongeon & Dragon. Jouissif, puissant, plaisant à l'oreille de temps en temps, à ne surtout pas connaître par coeur.... C'est tout. Enfin, ce coup-ci au moins, je suis sûr que je vais trouver une floppée de gens très bien qui vont crier au génie en piétinant ma chronique ingrate...

Allez quand même, histoire de dire que je me suis un minimum cassé le cul, je relèverai quand même les meilleurs morceaux de l'album : « with uspoken words » (CROWBAR), « piece it all back together » (HATEBREED), « grieve a lifetime » (les deux... probablement la meilleure du disque).
photo de Swarm
le 14/04/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements