Kylesa - s/t

Chronique CD album (39:49)

chronique Kylesa - s/t
AAAARGH! Autant vous prévenir d'entrée de jeu, ce disque de Kylesa est celui que je préfère dans leur discographie. En avant donc pour un chronique aveuglément subjective de ce disque!

Un joli disque déjà, avec une pochette bien morbide signée PUSHEAD (dernier METALLICA, intérieurs des splits de CONVERGE partagés avec AGORAPHOBIC NOSEBLEED et HELLCHILD, etc.) à base de crane de cheval et d'ossements apparemment humains. Glauque certes mais attention les enfants, vous n'avez pas encore écouté le contenu diabolique du disque! Après une brève introduction bruitiste, un énorme bourdonnement de guitare sous accordée vous jaillit à la gueule et c'est parti pour le marathon! « No remorse », la première compo du disque, recèle en elle presque tous les éléments qui font qu'on va se faire tabasser la tête tout du long: d'énormes riffs bien metal, des gros ralentissements hardcore pallmutés, des guitares noyées dans des effets psychés, des ambiances torturées parfois à la limite du black metal, des voix féminine et masculines enchevêtrées dans un messe noire à la gloire du punk et du death metal... On a tout d'entrée de jeu et pourtant on va aller de surprise en surprise tant chaque riff démonte. De plus à mesure que les pistes s'égrènent, le tempo se ralenti alors que l'intensité monte pour mieux creuser le sillon boueux et sanglant qui se dessine dans nos tympans. Ainsi on atteint de véritables pics d'intensité durant lesquels le fantôme des plus grands moments de la discographie de NEUROSIS semble surgir de nulle part (« point of stillness », « testing the good of man »). Parfois on tombe même dans une ambiance carrément black metal tellement le propos est noir (« descend within »). Sombre, malsain, puissant, violent, épique, hypnotisant et indispensable. Rien à dire de plus...
photo de Swarm
le 07/03/2007

1 COMMENTAIRE

K.

K. le 07/03/2007 à 22:58:36

disc énorme oui.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Hyenas - Deadweights
Troldhaugen - Idio+Syncrasies