Kylesa - Time will fuse its worth

Kylesa - "Time will fuse its worth"
chronique Kylesa - Time will fuse its worth
RAAAAH! Kylesa! Une de mes plus grosses mandales de ces dernières années! Après un premier album (s/t) mélant un hardcore lent et lourd a-la-neurosis à un crust sauvage, un deuxième album (to walk a middle course) versant plus volontiers dans un punk efficace et rageur, et l'annonce d'un changement de line-up incluant DEUX batteurs, inutile de préciser dans quel état j'étais alors que s'égrenait les premières secondes de "What becomes an end". Très représentatif de l'album, ce premier titre (si on exclue l'hallucinante intro tribale à la Neurosis période Enemy of the sun) s'ouvre sur un riff monstrueux aussitôt traversé par le chant écorché de Laura pleasant, une des trois voix de Kylesa... Oui trois chants! Trois chants présents sur quasi tous les titres de l'album et qui représentent à eux seuls toute l'ampleur de la musique de Kylesa : Tantôt punk, tantôt hardcore, tantôt metal extrême.
Les gros phrasés crust laissent la place à des growls limite death metal alternés avec des cris écorchés, les grosses parties hardcore bien lourdes s'enchaînent avec des riffs metal diaboliques ("Ignoring anger"), les rythmes hypnotisant font place à des groove punks implacables. On s'en prend plein la gueule pendant plus d'une demi heure et quand le groupe nous inflige ses habituelles plages ambiantes (excellentes également),c'est comme pour mieux nous réveiller quand les hostilités reprennent ("Identity defined"). C'est vrai, si on comprend très vite qu'il y a trois chanteur dans Kylesa, on ne se rend vraiment pas du tout compte qu'il y a deux batteurs, si ce n'est sur l'outro de l'album où ces deux enfoirés de première s'en donnent à coeur joie pendant plus d'une minute; on est donc un peu déçu mais on s'en branle tellement c'est bon.

Kylesa semble avoir trouvé la méthode idéale pour l'on se décroche soi même la nuque à force de la secouer dans tous les sens quand on écoute leur dernier album : privilégier l'intégrité de leur démarche plus que celle du style qu'ils ont choisi de jouer. Ça brasse plein de trucs, ça bouffe à tous les râteliers mais bordel, ces cons se donnent les moyens de le faire avec classe. En ce qui me concerne un des meilleurs albums de 2006 !
photo de Swarm
le 06/02/2007

5 COMMENTAIRES

Sam

Sam le 07/02/2007 à 06:41:54

Bienvenue à toi Swarm!
Perso j'ai un peu de mal avec Kysela, même si j'étais très optimiste à la pemière écoute, je trouve ce disque assez balourd. Certaines transitions sont plutôt maladroites voir mal jouées, Le reste est tout de même bien efficace...

Pidji

Pidji le 07/02/2007 à 08:54:30

Je suis pas du même avis que toi Sam, même si je n'ai écouté que quelques fois cet opus, j'ai adoré le précédent ("To walk a middle curse")

swarm

swarm le 07/02/2007 à 15:31:43

perso mon favori reste lepremier qui est bien plus noir et lourd que les deux suivants. Cela dit ce dernier remonte bien la barre par rapport à "to walk..." je trouve... Enfin je vais pas reécrire la chronique ici non plus...^^ (merci au fait)

K.

K. le 07/02/2007 à 22:17:56

"mal jouées" ??
woha! lesquelles?

putain d'album pour ma part!

Sam

Sam le 08/02/2007 à 17:24:44

Ignoring Anger par exemple a quand même des transitions pas très belles. Quand je dis balourd c'est pas forcément très péjoratif, mais il faut avouer qu'ils font des riffs un peu cra dedans, c'est pas très fin, ça me rapepelle certain groupes métôl des 80-90's. Mais c'est pas forcément un inconvénient. A part ça ça reste un bon album.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements