Lóstregos - Onde Calan Os Corazóns Ruxen As Pedras

Chronique CD album (44:50)

chronique Lóstregos - Onde Calan Os Corazóns Ruxen As Pedras

Depuis la calotte derrière la nuque prise en novembre 2018 devant la prestation furibonde des Galiciens de Lóstregos, qui accompagnaient alors dans une courte tournée sud-hexagonale les tontons – eux-aussi Galiciens – de Balmog, je n’avais qu’une seule hâte : saisir l’occase de la sortie de leur prochaine plaque pour pouvoir pondre un chro à leur sujet. C’est désormais chose fait depuis le 30 avril et la sortie de Onde Calan Os Corazons, Ruxen As Pedras qui succède au très bon Lendas Baixo o Luar balancé en 2017, toujours avec le soutien du label Damnatio Ad Bestias.

 

Le quatuor consolide, sans le bonifier significativement cependant, son son caractéristique, offrant une combinaison maitrisée entre Pagan, Black mélodique et Heavy Metal, le tout avec une teinte old-school bien trempée, flagrante dans les quelques bons (mais courts) solis proposés par J. Ur à la lead ("Deidades da Noite / Ritos de Morte", "O Meigo das Pedras" autour de me 5e, ultimes secondes de l’outro). J’apprécie le chant toujours aussi rageux, caverneux et habité du bassiste C. Lukwos. En outre, guitare acoustique, mais plus encore bodhram, tambourin et violoncelle viennent enrichir la ligne classique des instruments déployés dans le Metal.

 

Cette musique offre des ambiances variées, obscure et torturée – les hurlements d’un brûlé vif mettent de suite dans l’ambiance –, mystique et poétique qui fait vraiment voyager dans les temps anciens. On se laisse parfois submerger par une vague sombre, telle la marée noire du Prestige qui est venue souillée les côtes galiciennes de son liquide fétide il y a quelques années maintenant. Les mélodies et les paroles ne sont là que pour porter la beauté de leurs terres natales jusqu’à chaque auditeur, transformé le temps de cette plaque de trois quarts d’heure à un anachorète, fuyant les turpitudes du siècle, mais charnellement connecté à la terre et à la mer : roooh … osé le cri des mouettes samplé sur "O Meigo das Pedras" puis c’est au tour des corbeaux dans la dernière pièce !

 

llustration du titre "Deidades Da Noite/Ritos De Morte"

 

De gros efforts ont été faits pour la construction conceptuelle et visuelle du groupe, mobilisé coeurs et âmes à la préservation de la culture et les héritages galiciens en parlant des histoires, comtes et légendes. Onde Calan Os Corazons, Ruxen As Pedras est alors (et peut-être surtout) la rencontre avec un artiste illustrateur de talent : Joan Llopis Doménech, un gars de Valence qui a déjà bossé avec des groupes comme Fuath, Ruadh, Lustre, Waldkauz ou Wolvencrown. La prochette et le booklet réalisés illustrent aussi bien la vénération autour de rites sacrificiels et lunaires de l’antique panthéon celte autour de Taranis, Esus et Teutates, que la référence à la bataille du Mont Médulien sous l’Empire romain qui, à la mémoire de la gloire et de la bravoure des Espagnols face à la fureur de la puissance allochtone, a inspiré pendant des générations bon nombre de bardes et poètes.

 

IIlustration du titre "Lamentos no Medulio"

 

Aussi, si cette chro permet ne serait-ce que pour un seul bro ou à une seule sister de Metal de découvrir et d’apprécier la hargne et l'engagement des Espagnols de Lóstregos, alors la rédaction de ces quelques pauv’ lignes n’aura pas été tout à fait vaine…

 

 

 

photo de Seisachtheion
le 01/06/2021

1 COMMENTAIRE

Xuaterc

Xuaterc le 01/06/2021 à 10:28:07

Pour ma part, sur tes conseils, je suis déjà conquis

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021