Nightstalker - Great Hallucinations

Chronique CD album (42:00)

chronique Nightstalker - Great Hallucinations

Heavy Psych Sounds semble avoir été voir chez les Grecs si le stoner n'y était pas en bonne santé et n'est pas revenu en ayant mal au... on s'égare là ! Après Planet of Zeus, le label italien est revenu avec dans ses bagages également Nightstalker, groupe qui existe depuis 1989 ! et ces Hallucinations sont leur 8éme crise (2 EP et 6 albums).

 

Nightstalker présente sur ce nouveau disque un stoner à l'ancienne avec des bouts de hard rock et de blues dedans... mais aussi un côté Monster Magnet notamment en raison du chant d'Argy qui fait penser à celui de Dave Wyndorf.

 

Le dynamique « Black Cloud » lance le disque sur ses roulements de batterie et accélère presque immédiatement, ce mélange de stoner et de rock sudiste, grésillant, est un super morceau. On change d'ambiance avec «  Sweet Knife », lent et bluesy sur son début puis heavy blues avec quelques changements de rythmes sur sa fin (un passage plus rapide et la toute fin lente). Ensuite le groupe envoie une doublette de morceaux lents, lourds et grésillants avec «  Sad Side Of The City » avec son chant en voix de fausset au début et son passage plus aérien ainsi que le sombre « Seven out of Ten » et ses quelques passages plus rapides. La basse d'Andreas Lagios semble un peu prendre le pouvoir sur la suite du disque tant elle est présente les 3 chansons suivantes, le mid tempo « Cursed », bien grésillante sur «  Half Crazy », ce mid tempo qui fait penser à Monster Magnet et Black Sabbath et «  Hole In The Mirror » avec un chant d'Argy assez haut. « Great Hallucinations » qui donne son nom à l'album, le referme aussi, c'est le morceau le plus long ici avec 7min30s, son début est lent, en guitare claire avec des percussions, la guitare se charge ensuite de fuzz, sa fin instrumentale arrive vers 4:30 avec une basse bien en avant et une batterie qui s'agite.

 

Great Hallucinations est un disque relativement classique mais plaisant, qui ne se cache pas de ses influences, et assez varié. L'amateur de stoner s'y retrouvera sans doute.

 

Great Hallucinations est disponible en CD digipak et vinyle (noir, vert d'eau, violet avec splatter et test press).

photo de Papy Cyril
le 03/12/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Magoa - Animal
Chronique

Magoa - Animal

Le 10/01/2013

Propagandhi - Failed States