S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

High On Fire - "De Vermis Mysteriis"

High On Fire - "De Vermis Mysteriis"
chronique High On Fire - De Vermis Mysteriis
8/10 0
Acheter High On Fire De Vermis Mysteriis sur Amazon

CD album CD album (72:43)

 

Style musical : 

Old School Stoner Death Metal

 

Année : 

2012

 

Tracklist :

01. Serums of Liao
02. Bloody Knuckles
03. Fertile Green
04. Madness of an Architect
05. Samsara
06. Spiritual Rights
07. King of Days
08. De Vermis Mysteriis
09. Romulus and Remus
10. Warhorn
11. Blood Of Zion [Live]
12. Eyes And Teeth [Live]
13. Comet Down Hessian [Live]
14. Speak In Tongues

 

Label : 

Century Media Records

 

Lieu d'enregistrement : 

GodCity Studios, USA
Dans le même style :
Demonical - Death Infernal

- Bonjour, Madame !

- Salut mon petit gars ! Qu’est ce que je pourrais faire pour toi ?

- Bin, je cherche une bonne grosse tarte pour faire écouter aux copains chevelus qui pleurent encore Dimebag, vous savez, le gars qui se teignait le bouc en rose avec du Dakin…

- Oh, tu sais, faut pas trop espérer, j’ai plus grand chose dans ce rayon, là…

- Z’avez pas un truc qui sonne, heu fat, alors ?

- Mais si, t’inquiète ! On n’est pas des animals ! Tiens, il a déjà essayé High On Fire ?

- Ah ouais, agrafe murale ! Vendu !

- Avec ceci ?

- Oh, bah ça va aller je crois, pas trop fines, les tranches par contre…

- Il y en a un peu plus, là, je lui mets quand même ?

 

BAH un peu que tu vas laisser, ma grande ! Car, ouais, le High On Fire de 2012 est là, tout chaud sorti du four avec un nouvel album à la clé, De Vermis Mysteriis. Galette parée pour te caler pendant un bon moment, même ! Nous ayant laissé sur notre faim avec un velu Snakes For The Divine en 2010, la bande Matt Pike ne chôme pas, malgré une relative discrétion lors des deux dernières années. Avec cette fois-ci Kurt Ballou aux manettes (tiens, encore lui !), le power trio accouche d’un concentré de rage puissante et dévastatrice. Certes, pour apprivoiser la bête, il faut savoir s’accoutumer aux déflagrations gutturales du sieur Matt, se situant entre un Lemmy Kilmister sous amphétamines (pléonasme ?) et un Lars Goran Petrov (Entombed) à qui on a fait boire du whisky frelaté depuis la tendre enfance. Vous l’aurez donc compris, High On Fire fait dans le furieux à tendance abrasive. La première erreur serait de les limiter à un Mastodon-like (surtout au vu de la dernière saillie des Georgiens). Alors que remonte en odeur de sainteté tous ces combos sludgo-crusto-stoner (qui a parlé de mode ?), ce groupe s’émarge par sa savante et alambiquée alchimie. Entre plans thrash death headbang friendly (« Bloodie Knuckles », « Spiritual Rites »), martèlements stoner doom psychés (« King Of Days », « Samsara ») et soubresauts power metal martiaux rappelant parfois Grip Inc. (« Romulus And Remus »), High On Fire, faute d’étaler ici ses meilleures compositions, montre toute sa facilité à évoluer dans des sphères aussi différentes avec honnêteté et compacité. Ceci en un LP! Ce que ne feront peut-être jamais d’autres groupes pourtant plus réputés en toute une discographie.

 

On pourra effectivement regretter que De Vermis Mysteriis souffre d’un tracklisting déplorable en terme de dynamique, avec un « Serums Of Liao » totalement dispensable en guise d’introduction et un « King Of Days » coupe jambes. Mais, du propre aveu du groupe, cet album a été composé et finalisé à la dernière minute. Passons pour la même raison également les titres live à la production pas vraiment flatteuse, à la limite de la justesse parfois. Exit alors le plan de comm’, le béni-oui-oui itou. High On Fire fait sa tambouille maison sans se soucier du dressage. Peut-être un effort à faire, là-dessus ? Ou pas, en fait… Car ce groupe-là sent la sueur et la mauvaise vinasse de la vieille. Et c’est pour ça que leur cuisine sent aussi bon…

photo de Geoffrey Fatbastard
le 31/05/2012

Commentaires

pidji

pidji le 31/05/2012 à 09:45:28

Bon bah je vais de nouveau essayer d'écouter ce groupe alors.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 31/05/2012 à 19:00:45

IP : 90.36.236.144

La bande à Matt Pike a pondu un album barbare à souet: une sorte de fiesta où Conan le Cimmérien serait le DJ, Spartacus (celui de la série) serait sur le Dance Floor pogotant avec le Kurgan.
Passé le côté gras de gras, des structures plus fines se révèlent à l'écouteur attentif. Rarement un groupe a autant mérité son patronyme.
Thrash? NON! Stoner? NON! Sludge ? NON !! Rock? C'est clair !!! High On Fire quoi !!
9/10

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 31/05/2012 à 19:05:57

IP : 90.36.236.144

Hé !! J'demande des droits d'auteur "Gros Batard" !! (Cf mon commentaire sur Blessed Black Wings !!) :)

Geoffrey Fatbastard

Geoffrey Fatbastard le 31/05/2012 à 19:55:40

Haha, ouais, Chrome Qui Arrache! Là dessus, tu m'as quelque peu inspiré -_-

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 31/05/2012 à 20:16:06

IP : 90.36.236.144

Tu aimes la charcuterie toi aussi c'est pour ça !!!

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

3 CDs de CLOUD NOTHINGS à gagner !

NOTHING à Paris le 30/11 : 2 places à gagner

Dernières news

Chronique au Hasard

Wardruna - Runaljod - Ragnarok

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018NOTHING au Gibus à Paris le 30 novembre 2018Loth x Acedia Mundi x Finis Omnium @ Le Cirque Electrique / Paris le 24 novembre 2018Birds in row + Coilguns + KEN mode au Petit Bain à Paris le 29 novembre 2018Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019