None Shall Be Saved - Enemy Of A World Gone Blind

Chronique CD album (32:00)

chronique None Shall Be Saved - Enemy Of A World Gone Blind
None Shall Be Saved est l’un des leaders actuel de la scéne Hardcore marseillaise, française, voir européenne. Depuis presque 7 ans, le combo nous livre un Hardcore aux tendances à la fois old-school et résolument moderne, avec de nombreux passages flirtant avec le metalcore. « Enemy Of A World Gone Blind » est leur troisième album.

Pour les avoir vu sur scène une fois, je peux vous dire que ces marseillais sont d’une énergie hallucinante ! Et c’est d’ailleurs ce que l’on ressent à l’écoute de ce « Enemy Of A World Gone Blind ». Ce CD fout vraiment la patate, avec des mid-tempos qui donne envie de mosher comme un possédé dés le second morceau (« The Warriors »), avec le slogan « NONE SHALL BE SAVED » repris en chœur ! Cette attitude punk/Hardcore voire street punk à la Agnostic Front ou 25 Ta Life qui leur colle à la peau du début à la fin de l’album fait qu’une certaine magie s’opère et vous donne la gouache le temps du CD ! Leur recette ? De bons gros riffs punk, soutenus par une basse claquante, le tout posé sur un tempo juste assez rapide pour vous foutre un bon crochet du droit en pleine face à chaque coup de grosse caisse.

Une grande part de l’agressivité de None Shall Be Saved est également dûe à son chanteur, totalement hystérique, qui hurle sa rage à s’en décrocher les cordes vocales ! On sent bien que celui-ci a des convictions et qu’il tient à faire passer le message. Enfin… Façon de parler puisque les paroles ne sont pas assez articulées pour être compréhensibles. Parfois, on a un peu l’impression d’entendre le John Tardy (Obituary) du Hardcore ! Mais le chanteur n’est pas monocorde, et alterne entre des vocaux scandés façon "old-school" et hurlements plus criards, tandis que les refrains sont repris en chœurs par les membres du groupe, ce qui vient s’ajouter au côté entrainant de cette musique.
De plus, le combo nous fait l’honneur de prêter le micro à ses collègues de Knuckledust,Unfit et Disturb. Je vous conseille d’ailleurs vivement d’écouter le « Selfish Man », en duo avec Pierre de Knuckldust ! Ce morceau est d’une puissance… Et la voix de Pierre est inimitable ; son chant sur la fin du morceau, en plein moshpart, est vraiment énorme !

En résumé ce « Enemy Of A World Gone Blind » est une bonne transition entre le Hardcore Old-school et new-school, comme le dit le groupe lui-même. En effet les riffs et les tempos font plus penser au punk (parfois presque punk-rock), tandis que le chant tend parfois vers le metalcore.
Une bombe d’énergie chaleureuse et festive que je conseille à tout bon hardcoreux qui se respecte !
photo de Domain-of-death
le 23/02/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019

HASARDandCO

Sphæra - C8H11NO2
Disillusion - Gloria