Norma Jean - All hail

Chronique CD album (45:31)

chronique Norma Jean - All hail

Traditionnellement, quand t'es pas trop inspiré, tu commences ta chronique en recrachant la bio d'un groupe. Dans le cas de Norma Jean, qui a dépassé la vingtaine et jouit d'une certaine popularité (loin d'être usurpée !) dans le milieu hardcore / metalcore, il suffit de faire une petite mise à jour sur les changements de line-up.

Et ben, sachant qu'en plus on a loupé le partage d'une causerie sur l'excellent Polar similar (en 2016), ce n'est pas une mince affaire.
Alors, pour faire court, voici la timeline qui te résume le bordel que c'est :



C'est tellement morcelé qu'on dirait du morse. Pourtant, cette instabilité, souvent péniblement gérée par les groupes, semble être, au contraire, un moteur pour Norma Jean. D'ailleurs, Norma Jean n'est pas un groupe mais, pour citer leur page Facebook : "a collection of musicians".
Pas deux albums identiques et pas un de qualité moindre : la discographie des Américains est un sans faute...et tu l'as compris en lisant la note de cette chronique : ça ne commencera pas avec All Hail.

Cet album n'apporte rien de neuf ni au genre, ni au groupe...et il se place dans la continuité logique de Polar Similar, mais il n'est pas dénué d'intérêt.
All Hail répond aux canons du metal-core et Norma Jean reprend même quelques gimmicks (vocaux et instrumentaux) qui éveilleront des souvenirs plus ou moins récents.
Ces points ne sont pas hyper enthousiasmants et je vais même assombrir le tableau en te précisant qu'il y a deux titres un peu faiblards.

Mais. Pourtant. Sauf que. Toutefois. Cependant. Néanmoins.
C'est hyper bien foutu. C'est con, ça laisse pantois, mais cette production est un cran au-dessus de bien d'autres issues de la même scène. On peut mettre ça sur le compte de l'agressivité, qui paraît tout sauf feinte : que ce soit quand ça gueule à se décoller les cordes vocales ou que ça saigne des doigts pour la violence du propos musical. Ils savent torcher de très bons morceaux.
Ma fille de 26 mois (véridique) m'a clairement dit : "j'aime pas, le monsieur il tape trop fort sur le tambour". Mais il n'y a pas que les parties de batterie qui sont un déluge de maraves : c'est l'ensemble du groupe qui pue la passion pour les musiques énervées. 
Il y a donc ce petit air "d'authenticité". Un concept un peu foireux, parfaitement volubile et propre à l'interprétation (et sensation de chacun), mais sensible que l'on connaisse leur historique artistique ou pas.
Ce 9ème album est une affaire extrêmement bien ficelée qui se distingue également par sa capacité à imposer un rythme aussi haletant qu'agréable.

Il y a aussi un savant équilibre entre la lourdeur, la technique instrumentale avec la hargne et la légèreté vocale en trois temps. 
D'abord violent, enraciné dans le hardcore comme sur "Safety Last" ou "Mind over Mind" (avec son intro tapageuse et larsenique Converge-ienne), ensuite dans l'air du temps avec un metalcore moderne efficace, bien bougeant (mais pas que) alternant clair / gueulard et enfin un metalcore sucré massif mainstream, plus lent et posé ("Anna", "Careen"). Trois temps, trois interludes qui les séparent et donc un album bien organisé, carré, parfaitement rythmé, avec un son d'une lourde profondeur : on ne tient peut-être pas l'album de l'année, mais il confirme une nouvelle fois que Norma Jean est une valeur sûre de la scène core.

photo de Tookie
le 09/12/2019

7 COMMENTAIRES

Dams

Dams le 09/12/2019 à 17:27:28

Vraiment moins marquants que ses deux prédécesseurs pour moi. Un album plus "rock" pour mes oreilles, un bon album néanmoins.

J'aime l'idée sur l'entité du groupe "a collection of musicians", des musiciens au service de la musique de Norma Jean.

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 09/12/2019 à 19:18:02

"a collection of musicians" ? "a bunch of blockheads"

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 09/12/2019 à 19:25:14

Bon maintenant que je suis content de ma bêtise: le titre en écoute est de la pop rock ricaine comme le continent en sort des wagons. On n'attend plus rien au bout de 45 secondes. C'est de la production musicale industrielle.

pidji

pidji le 10/12/2019 à 08:10:52

Même si ce n'est pas le meilleur NORMA JEAN, il fait toujours son effet.
Pourtant, à chaque sortie j'en attends rien de ce groupe, et finalement le charme opère. N'en déplaise à Cromy :D

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 10/12/2019 à 11:13:22

Nan, mais moi aussi une fois par an je bouffe des knackis: faut pas avoir honte !

Tookie

Tookie le 10/12/2019 à 14:45:57

Oh. Wow. Crom qui n'apprécie pas un groupe que j'aime. La surprise de dingue.

dayedayedaye

dayedayedaye le 10/12/2019 à 17:21:45

Un incontournable de cette année et de leurs disco pour ma part . J'en décroche pas !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements