Norma jean - Redeemer

Norma jean - "Redeemer"
chronique Norma jean - Redeemer

J'ai souvent entendu dire que c'est le troisième album qui ferait office de bilan pour un groupe, à savoir le moment de regarder derrière et de se dire que le chemin parcouru est bien celui que l'on désirait, que l'on ne s'est pas trop éloigné de la ligne qu'on s'était fixé, qu'on a évolué musicalement et humainement, qu'on a réussi à poser son style.

 

Bien le temps est arrivé pour les Norma Jean avec la sortie de "Redeemer" de regarder derrière eux juste quelques secondes... et qu'est-ce qu'ils y verront? Ils y verront un 1er album de génie, une déclinaison nouvelle du genre amené, entre autres, par Botch, un 2e LP plus en dessous (avec le recul), manquant légèrement d'inspiration et un nouveau chanteur en quête d'une réelle assise au sein du groupe.

Et aujourd'hui? Et bien "Redeemer" vient pour tordre le cou à ceux qui voyaient dans « Ô God the Aftermath » une noyade définitive du combo de Douglasville dans les abysses du métalcore sans inspiration, car cet album est encore un bon en avant. Et attention aux fausses impressions dès les 1ères secondes de ce disque; puisqu'avec ses saturations en fond et un Cory qui braille, suivi par un riff très lourd entrecoupé de dissonances caractéristiques du combo géorgien, on se croirait plongé direct dans « Bless the Martyr and Kiss the Child », or ce n'est pas du tout le cas. Même si l'énergie y est clairement, l'imprévisibilié également - celle qui faisait tant défaut sur un « Ô God the Aftermath » plus formaté – avec ces passages MEGA-lourds qui succèdent à du chaos sonore ("The longest last statement").

Mais les Norma Jean ont bien pris soin d'éviter la redite puisqu'ils ont amené dans cette galette des éléments qu'on ne leur connaissait beaucoup moins, à savoir des riffs plus émo (parfois très semblables aux, pourtant inimitables, The Bled) comme sur "Songs sound much sadder" ou "Blue Prints for future Home" qui s'enchevêtrent dans l'ensemble.

Au premier abord, je dois avouer que cette nouvelle facette m'a assez rebuté, mais c'est à force de réécouter l'album que je me suis rendu compte de la richesse que cela apportait, avec les riffs bien barrés comme on les aimait sur « Bless the Martyr... », et il faut avouer aussi que Cory pose mieux sa voix – même si certains passages ne peuvent que tomber dans du pseudo-mielleux – la plupart du temps son chant apporte énormément, les lignes de chant ont tendance à vous rester assez facilement dans le crâne (ex:"Cemetary like stage").

En écoutant des riffs comme ceux qui composent "Like swimming circles" ou encore "A small Park Vs A great Fores" (après l'intro à la Linkin Park qui fait assez peur, quand même) on se dit que Norma Jean est décidément plein de ressources et toujours enclin à sortir des riffs totalement impromptus et ça; c'est jouissif.

Moins sombres qu'à leurs débuts, les Norma Jean n'en sont pas moins hargneux et bourrés d'énergie (ceux qui les ont déjà vu sur scène pourront en témoigner), un titre comme "The end of all things..." est bien là pour en témoigner, pas question de se ramollir, on ajoute juste d'autres éléments à la base qui existait déjà pour en faire des morceaux encore plus intéressants (le final de ce titre est énorme!!).

Pour les habitués du groupe, cet album a également son « morceau-pause » plus aérien et expérimental (comme sur les 2 précédents opus): "No Passenger, no parasite" même si celui-ci est beaucoup plus court et mélodique...

 

De simple métalcore, comme j'ai pu les y voir associés associés ailleurs, il n'est absolument pas question avec Norma Jean, tant ils maltraitent et jouent avec les bases du genre pour en faire quelque chose de plus frais et moins convenu que les représentants de ce style. Et si je le dis pour beaucoup d'autres combos, il est vrai, c'est 1000 fois plus justifiés pour eux: Allez les voir sur scène!!! C'est du spectac'!!

photo de Mat(taw)
le 30/10/2006

2 COMMENTAIRES

Pidji

Pidji le 30/10/2006 à 17:27:59

Je l'ai réécouté ce WE et effectivement, c'est vraiment un bon album !

Jull

Jull le 17/07/2007 à 09:46:17

ah le morceau "no passenger,no parasite"!!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements