Not A Br(a)in - Superdisco

Chronique CD album (20:23)

chronique Not A Br(a)in - Superdisco

Not A Br(a)in... je ne me lasse pas d'écouter ce stuff en boucle! Ce groupe est absolument excellent! Du Grind Core mélangé à du ... FUNK! Et oui! Ça existe, les Not A Br(a)in ont eu les couilles de le faire! Je vois d'ici les sceptiques froncer les sourcils! Héhé! Mais ne croyez pas que Not A Br(a)in est un nième groupe de suiveurs de Gronibar! Bien au contraire! A 1.000 lieues de Grovomit ou d'Ultra Nibard, Not A Br(a)in envoie la sauce sans s'embourber dans des débilités caca-poil ou des niaiseries de dessins animés pour faire marrer les boutonneux dans les cours de récré. D'ailleurs, Not A Br(a)in ne joue pas vraiment dans la même catégorie que ces groupes-là... Bien trop recherché et musical pour flatter les feuilles des Gronibiens! Il s'agit donc là, d'un truc ultra Underground! Classe!

 

Bref, c'est quoi Not A Br(a)in? C'est magique! Imaginez le croisement entre du Grind / Death sauce Haemorrhage, Pigsty, Mincing Fury And Guttural Clamour Of Queer Decay et du gros Funk Starsky & Hutch Disco 70's! Les Bee Gees qui se retrouvent téléportés dans le monde de Peter Jackson! De temps à autres Not A Br(a)in a des relents bien Crust, parfois ça me rappelle du Driller Killer surboosté! Les vocaux sont 50% Grind 50% Funky! Le chanteur doit sans doute être le résultat d'un croisement entre Glen Benton, Gilbert Becaud, Abbath et Franky Vincent! Ce qui est incroyable, c'est que les parties Grind soient aussi grandioses que les parties Funky! Eh ouais! Les mecs de Not A Br(a)in sont de vrais musiciens, pas de pauvres chiasseux qui se contentent de 2 riffs par album! Grosso merdo, on pourrait comparé ce groupe Marseillais à CSSO en 100 fois plus fun, intéressant et prenant.

 

Impossible de pas headbanguer / zouker en écoutant Superdisco. Les paroles sont à se pisser dessus! Comme quoi on peut faire du Grind marrant sans pour autant aller puiser son inspiration au fond de la cuvette des chiottes... C'est vivant, puissant, carré, bien joué, poilant, original, underground, groovy, catchy... Du gros Grind qui blaste! Bref, surpuissant! Et le son est hallucinant! Une autoprod’ qui a autant de patate qu'un album pro! Bref, essayez de vous toper Superdisco par tous les moyens! Fan de Haemorrhage et de Patrick Hernandez, ce stuff vous défrichera les cages à miel! UNE TUERIE TOTALE!!! Michel Galabrutal Death Grind! Et il faut savoir que la batteur de Not A Br(a)in officie aussi au sein de Morgue et de Superstatic Revolution, ça vous donne une idée du niveau des frères Fernandeathz! 

 

Oh yeaaaaaaaaaaaaaaaaaah!!!

photo de Bob
le 12/01/2005

1 COMMENTAIRE

cglaume

cglaume le 07/04/2016 à 12:15:20

La chronique du dernier Dendritic Arbor par Xuaterc m'a donné envie de me replonger dans "Superdisco" (à l'époque recommandé par Maître Cobra Camembert). Bilan: c'est (contrairement à ce que dit la chro) du Gronib' mais en bien, avec un côté Prout/Bite pas trop présent et des zicos qui, c’est vrai, savent jouer, et parfois le montrent. Le souci (endémique dans le Grinf débilos), c’est que les éléments Funk/Disco et les brutasseries grindesques cohabitent sans jamais fusionner. M’enfin ça reste super sympatoche, avec mention spéciale à « Gay Lux », « Fantomas!!! », le Grind publicitaire de « Plus Jamais de Givre » qui finit en Gipsychiatrie, et la grosse tartine « Bande de Connards Avec Une Bière à la Main ».
« Les vachettes sont sur Simoooooooooooooooooooone ! »

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Pinkly Smooth - Unfortunate Snort
Varg - Wolfskult
Chronique

Varg - Wolfskult

Le 17/01/2014