Orm - Intet • Altet

Chronique CD album (01:32:28)

chronique Orm - Intet • Altet

Peut-être me trompe-je du tout au tout... Mais, en dépit des maigres retours dont il peut faire l’objet, le travail de chroniqueur prend réellement son sens, dès lors qu’il tombe de temps en temps – et de temps en temps seulement – sur une écoute à ce point marquante, à ce point remarquable, qu’elle parvient à se placer en parfait miroir de ses représentations, de ses préoccupations, de ses fragilités du moment. Cela peut tomber certes sur un titre en particulier, tels « Laissez-moi Seul » de Drache  et « Les grands précipices » de Vertige, mais il est plus rare que cela corresponde à un album dans son intégralité. Plus rare encore lorsqu’il s’agit d’une de tes dernières chroniques de l’année et que tu sais que celle-ci va mettre un joyeux bordel dans ton TOP annuel. Une semblable mésaventure m'était d'ailleurs arrivée l'année dernière avec Trisagion d'Ethereal Shroud que j'aurais dû placer bien bien plus haut dans mon classement final !...

 

… Cette année, c'est au tour des Danois d’ORM !

 

Leur 3e album Intet ● Latet est disponible depuis quelques mois déjà, sorti le 30 septembre dernier chez un label national inconnu (Indisciplinarian). Plusieurs fois écouté et peu à peu dompté, car son exploration se mérite : 4 titres pour 1h30 !!! Cela va en rebuter d’aucuns, cela est certain ! Personnellement, je crois avoir longtemps manqué la concentration, la patience et la persévérance pour pouvoir approcher ce chef d’œuvre absolu de la scène Black Metal actuelle. La faute peut-être aussi au troisième morceau "Floden, som kan lede", le seul instrumental et le plus « court » avec ses quelque 19 minutes. L’estimant au départ dispensable à cette création (alors qu’il en est une pièce centrale), j’ai longtemps biaisé mon approche, retardant la rédaction de cette chronique.

 

Mal m’en a pris.

 

On ne doit pas se préserver ici, se poser en simple consommateur d'un contenu musical hautement qualitatif, mais au contraire s’exposer, persévérer, s’essouffler, galérer pour pénétrer ces 92 minutes, dont la diversité d'écriture, le niveau de tension et la qualité d'exécution (jugez par vous-même la complexité rythmique de l’entame de "Mod døden") sont tout bonnement hallucinants ! On devine progressivement le niveau d’engagement inouï, peut-être même les sacrifices et les souffrances indispensables pour parvenir à un tel résultat final. Une leçon musicale aux couleurs mordorées, qui devrait inspirer certains groupes. Pour citer benoitement un commentaire sur le Bandcamp d’ORM, ce trio « continue là où Wolves In The Throne Room s’est arrêté » et depuis quelques temps maintenant.

 

Ce Black Metal progressif, s’engageant dans de larges surfaces d’expression mélodiques et épiques, est susceptible de résonner fort en vous. Déambuler dans chaque morceau, c’est en effet arpenter un chemin tout en relief aux embranchements multiples, qui se coagulent parfaitement entre eux, et ce sans jamais départir, même lorsqu’on change radicalement d’ambiances, passant (à l’image de "Fra dyden" après deux minutes ou plus tard au début de la 23e après 4 minutes brumeuses) d’instants très délicats, tantôt sages, tantôt hypnotiques, à des passages plus rapides, plus âpres. Les premiers temps de "Floden, som kan skabe" et de "Mod døden" dépeignent même des atmosphères carrément hostiles, avant de s’emmitoufler dans un voile plus apaisé. Le va-et-vient est en fait constant, et ce pour mieux laisser transparaitre des moments époustouflants, comme à la 16e minute du deuxième morceau ou à partir de la 20e minute du dernier titre.

 

Tout au long de son Intet ● Latet, ORM délivre une intense charge émotionnelle et c’est d’autant plus remarquable que cette charge émotionnelle est maintenue sans s’affadir sur l’intégralité de cette plaque foisonnante de 90 minutes. Le bilan est donc sans appel : je tiens là le sommet de mon Top 2022.

photo de Seisachtheion
le 22/12/2022

2 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 22/12/2022 à 10:39:42

C’est toujours sympa les petites pépites de dernière minute (… frustrant, par contre, quand elles débarquent une fois le Top en ligne)

Xuaterc

Xuaterc le 22/12/2022 à 12:03:44

Sur le fil en effet

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements