Paris violence - En attendant l'apocalypse

Chronique CD album

chronique Paris violence - En attendant l'apocalypse
Gloomy Urbain New Wave Punk. Voici comment je définis Paris Violence, qui est composé de Flav, principale tête pensante de cet hybride (qui a connu pas mal de déboires côté line-up), Spirou (activiste de la scène punk et Oï, il a participé à quelques glorieux groupes : Charge 69 , Molodoi, et Witotos groupe de ska) qui rejoint une première fois Flav en tant qu´ingé son pour la compile dernier rempart où deux titre de P.V apparaiteront. Spirou mixe L´âge de glace en 2001, tout en intégrant le one-man band.

A deux ils composent "en attendant l´apocalypse". La boite à rythme remplace la batterie depuis presque le début du groupe. Elle fait juste son boulot d´assise rythmique, elle n´est pas super travaillée (en comparaison du reste) ; le reste de l´électronique est dévoué à un synthé aux nappes new wave. Le son de cette b.a.r et tellement proche d´une vraie batterie que cela en devient dérangeant : c´est mécanique mais pas indus ; organique mais inhabité. Le chant qui des fois est tout juste juste, apporte lui aussi un certain malaise : c´est pas dérangeant mais pas agréable et pourtant ça ne dénote pas, sans compter que des choeurs sont là pour capter notre attention et nous emmener dans des endroits guère catholiques. Les paroles sont moins nihilistes que par le passé (paraît-il) mais ce n´est pas la joie, P.V chante Paris comme il le vois : glauque, pourri, crade, ravagé par la bassesse humaine, triste, malade et malsain, désespéré ; peep-show sales et boudoirs infestés par la fumée d´opium. Les guitares ainsi que les structures sont travaillées et même extrêmement bien travaillées, les solos nous plongent dans dans les pire bas-fond parisiens (à côté "La salle du bar-tabac de la rue des Martyr" de Pigalle est clean et jovial).

Ce cd est un brûlot dérangeant (sans être dérangé) qui arrive à nous attirer avec des élements qui pouirtant à première vue semblent repoussant.
photo de Sepulturastaman
le 04/09/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Valse Noot - s/t
Chronique

Valse Noot - s/t

Le 17/10/2012

Septic Flesh - The Great Mass