Ravens Creed - Ravens Krieg

Ravens Creed - "Ravens Krieg"
chronique Ravens Creed - Ravens Krieg

Toc toc toc toc !

BEUUUAAAAARGH !

 

Voilà l'intro des délicats rosbifs de Ravens Creed sur leur second méfait long durée.

Formé en 2006 avec plein d'ex- , ni de moi, ni de vous mais de Sabbat, Skyclad, Belial, Colostomy etc...

Ravens Creed fait dans l'original.

 

Vous prenez un shacker et vous y mettez, dedans c'est mieux, du death ooooldschooool et du crust ukèèèèèèè, vous agitez fortement. Vous laissez putréfier deux semaines, vous agitez de nouveau et c'est le bonheur !!!!! Avec l'odeur.

Bon, encore faut-il que votre vision du bonheur parfumé nie toute forme d'évolution et de douceur musicale.

 

En effet, Ravens Creed est attaché, que dis-je, ancré, aux valeurs des bourreaux à l’ancienne qui font que ce 13 titres ne se pose pas le chouïa de l'ombre d'une question.

Ça équarrie donc la tronche, le plus rapidement possible telle un bombardier en o.d. de Doom pat(r)ouillant avec une épidémie d'ébola souche Bolt Thrower.

Toutefois, les Anglais intercalent aussi, dans leur course à la barbarie, deux morceaux pesants : "Victory In Defeat", dont le titre est plus qu'un hommage à qui vous savez et "Bitten By Witch Fever" aux chœurs de criminels de guerre. Histoire d'aérer le tout.

 

Les tofs des tronches des zicos, dans le booklet, font sourire tellement z'ont l'air méchant, surtout le brailleur et le gratteux en mode auto-caricature. Et là, c'est un indice sur la durée de vie de la plaque : courte.

Chais pas pourquoi, chuis pas philosophe, mais on écoute les premières fois avec le sourire puis l'ennui et la torpeur s'installe peu à peu. L'oubli aussi...

Pas la faute au genre non. Des monstres comme les Irlandais de Putrefaction, les Suédois de Bombs Of Hades ou les Ricains de Bones, arrivent ainsi à être toujours percutants, après 34 567 écoutes.

 

Pas Ravens Creed.

 

Dommage.

photo de Crom-Cruach
le 22/01/2016

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019