S-core - Gust of rage

S-core - "Gust of rage"
chronique S-core - Gust of rage
S-core avait avec son premier album "Riot process engaged", démontré de grandes qualités. S'il a fallu attendre plus de 4 ans pour profiter de ce nouvel opus, la donne n'a pas beaucoup changé.
Les amoureux de brutalité trouveront assurément leur plaisir dans ce "Gust of rage", savoureuse alliance de métal, équilibrée par des interludes plus calmes, mais saupoudrée par une des aspects coreux, grind etc.

Tout y est, on profite à la batterie de variations de tempo oscillant entre le mid et le rapide, une double saccadée ("Requiem of a dying race") ou ininterrompue (avec l'excellent "Greaser One"). Du blast à foison, et une grande puissance sonore grâce à une production qui n'étouffe pas les autres instruments, ou ne fait pas trop souffrir les tympans par un flot de cymbales (souvent mises à contributions).

Les interludes intelligemment distillées aux pistes 4,7,10 permettent un léger repos, et de respirer durant cet album intense. On comprend dés "Misanthropic means" qu'il faut avoir le coeur bien accroché et que les morceaux précédents n'étaient pas un excès de colère passager. Les riffs contenteront tout metalleux qui se respecte. Certains passages satisferont les coreux, mais les fans de musique énervée savoureront chaque chanson comme il le faut.

La lourde ambiance dégagée dans cet album est constante et offre une certaine logique qui s'avère parfois difficile à tenir. La très grande puissance de chaque morceau comme "Me and the world" ne facilitera pas les novices à se plonger dans ce "Gust of rage". Bien qu'encore une fois, les interludes sauvent cet album d'une monotonie rageuse dont le chant serait parfois coupable.

Bien qu'étant un délice de violence, le chant pourrait s'avérer lassant, mais là encore, les strasbourgeois ont trouvés la parade en invitant par deux fois des chanteurs hongrois, dont la relative discrétion ajoute néanmoins un certain "cachet". C'est ainsi que l'excellent "Buried" revêt des aspects mélodiques inattendus mais bienvenus !

En clôture de cet album, suite au titre plutôt grind "Worst of all", on retrouve la seconde collaboration avec le chanteur de Superbutt cette fois ci. Contrastant avec Worst of all, l'introduction est ici posée pour rapidement exploser. Le hongrois se fait discret sur un morceau quelque peu en marge des autres. La basse vrombissante, la fin progressive marquée par de grands coups d'un batteur qui aura démontré toutes ses qualités au cours de ces 46 minutes, surprend autant qu'elle ravit.

S-core a tous les arguments pour plaire à un public français qui étonnamment n'a pas encore remarqué son talent. Les plus curieux se pencheront sur cet album parfaitement produit, intense, démontrant une nouvelle fois que la scène nationale est véritablement prestigieuse.
photo de Tookie
le 29/08/2008

2 COMMENTAIRES

aurelio

aurelio le 29/09/2008 à 14:21:08

et en live, ça démonte sa grand-mère !

TheDiggingSquid

TheDiggingSquid le 02/07/2013 à 09:23:40

Le premier album était déjà excellent, c'est encore mieux maintenant !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements