Secondsmile - Walk into the light and reach for the sky

Secondsmile - "Walk into the light and reach for the sky"
chronique Secondsmile - Walk into the light and reach for the sky
Les SECONDSMILE m'avaient fait une forte impression lors de leur venue en France en 2004 avec leurs potes de JAIRUS; un concert au Floride bien sympa et très intense malgré le manque évident de public. A l'époque, rien à se mettre sous la dent pour écouter chez moi, donc je patiente. Et enfin, ce "Walk into the light and reach for the sky" se présente à moi, sorti en février 2006 chez Big Scary monsters records.

Mais entre ce concert et la sortie de ce disque, il s'en est passé des choses. Notamment le départ du chanteur, Olly Goodland. Et le groupe a décidé de ne pas le remplacer (ou bien n'ont-ils trouvé personne pour le faire ?) : c'est donc le guitariste Ross Smithwick qui s'occupe désormais du chant tout en usant toujours de la 6 cordes. Bon, autant le dire tout de suite, c'est le point noir du disque. Je n'accroche pas à cette voix, qui manque d'énergie et d'enthousiasme, comparé à leur musique. Car il faut bien avouer, musicalement, le groupe me reprends là où ils m'avaient laissé lors de leur concert : énergie, mélodie, puissance quand il le faut, et mélancolie ambiante qui vous scotche sur place. Du tout bon ! Les 2 guitares s'accordent à merveille et sont parfaitement distinctes, les riffs sont très captivants et mélodiques. Peut être un manque de pêche dans la prod' quand il le faut, mais c'est sûrement encore à cause de cette voix qui plombe le truc je trouve, vraiment dommage. A priori en live le chant est bien plus incisif et puissant, chouette, j'ai hâte d'entendre ça !

Le groupe arrive à mélanger harmonies et puissance, "like lassoes that circle the air" par exemple commence vraiment calmement, avec des guitares jouant an arpège sur un rythme de batterie simple mais efficace, pour terminer plein d'énergie et toujours avec ces 2 grattes jouant des choses différentes, le pied ! Du coup, difficile de cataloguer le groupe, qui mélange rock et post hardcore assez aisément, même si l'on peut dire qu'il y a plus de parties "rock" que "post HxC".

Un album super intéressant donc, musicalement et émotionnellement parlant. Les grattes nous jouent des riffs bien sympathiques, et le tout sonne toujours très bien. Dommage que la voix soit à mon avis vraiment en deça, un vrai chanteur donnerait certainement encore plus de profondeur aux émotions dégagées par les instruments. En tout cas pour un premier album, on sent une maitrise énorme de la part du combo et tout cela est bien prometteur !
photo de Pidji
le 16/03/2006

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019