Alice in chains - Dirt

Chronique CD album (57 : 35)

chronique Alice in chains - Dirt

C´est en septembre 1992 que sort le deuxième album du groupe mythique Alice In Chains, (we die young était un EP).Résumons ce qui s´est passé pour Alice In Chains entre la sortie de leur premier album Facelift en 1990 et celle de Dirt. Tout d´abord le groupe a eu le temps de composer, de tourner avec Iggy pop , de participer à la bande originale du film « Singles » de Cameron Crowe avec des groupes comme Pearl Jam leurs potes de seattle ou encore Smashing Pumpkins, de voir leur premier single «Man in the box » rester 26 semaines au Top 20 de MTV ( eh oui c´était quelque chose MTV il y a quinze ans), d´enregistrer leur second EP qui s´appelle SAP. Par ailleurs pendant cette période les problème de drogue et dépendance du chanteur Layne Stayley s´aggravent. C´est justement un thème très important dans cet album.

 

Les mélodies sont excellentes et on voit que le duo que forment Jerry Cantreell et Layne Staley marche à merveille concernant la composition. La voix du chanteur véhicule toute une palette d´émotions, Layne stayley est un chanteur comme on n`en fait plus et qui est partit bien trop tôt ! Les mélodies ont beau être magnifiques, la beauté des paroles n´en ai pas affecté du tout, Alice In Chains véhicule une poésie noire dans leurs paroles où les notes d´espoir ont rarement leur mot à dire et où le sens est difficile à extraire précisément.

 

Dirt débute avec la chanson « Them Bones », elle comporte une super intro et la voix de Layne Styley à cette couleur particulière celle que certains qualifieraient de voix grunge même si Alice In Chains n´est pas du grunge. Plutôt du Heavy métal ou du Heaavy rock. Par ailleurs on y retrouve Cantrell en backing vocals. « Dam that river » est une chanson bien Heavy ou les riffs principaux sont plutôt sautillants. « Rain when I die » est aussi un gros tube, la guitare en intro est une véritable métaphore de la douleur, puis le riff principal et le couplet montrent leur bout de son nez pour ensuite laisser la place au refrain « Did she call my name / I think it´s gonna rain/When Idie ........» qui est composé lui même d´une partie guitare un peu plus calme et planante et qui sur la fin reprend le riff sautillant du couplet. « Sickman » est une chanson rendue difficile à l´écoute par la voix, des cris, ce n´est qu´après de nombreux écoutes qu´elle nous livre ses secrets. On a l´impression en l´écoutant de ressentir de l´oppression, la difficulté à respirer, une fois encore l´image qu´a la musique et le thème de la chanson s´emboîtent parfaitement. En effet les paroles parlent de la maladie et restent à mon goût les plus réussies de l´album.

 

Le titre "Rooster" est très important dans la carière d´Alice In Chains , le groupe l´avait présenté lors de la tournée Iggy Pop bien avant que l´album sorte, la chanson parle de la guerre et le clip met en scène des soldats qui torturent un de leurs ennemis, elle est plus calmes que les autres tracks. Puis arrive « Dirt » un autre gros hit, « Angry chair » qui est le titre que je préfère avec « Down in a hole », deux chansons qui ont fait d´excellentes versions unplugged pour le concert MTV des années plus tard. « Down in a hole » est une ballade magnifique, tout y beau : la musique, les paroles, les voix : l´émotion. Cet opus se conclut brillamment avec « Would ?» Que demander de plus ? Une autre écoute !

photo de Fab
le 24/12/2004

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Volkor X - juin 2016
18 VISIONS - août 2004