Sensorial Damage - In/Out

Sensorial Damage - "In/Out"
chronique Sensorial Damage - In/Out

Que voilà une bonne surprise en provenance de Poitiers.

 

D'abord par sa qualité de production. Je suis amateur de son crachou mais parfois quand on tombe sur une balance équilibrée, ça flatte l'oreille, ça berce le tympan, ça brosse le velu, surtout pour un skeud de HxC. Le tout emballé dans une pochette tattoo oldschool aux petits moignons.

 

D'un abord assez rustre et galvaudé, Sensorial Damage ne manque pas, au contraire, de personnalité.

Le côté frontal s'exprime principalement par la voix d'Antoine, particulièrement éraillée. Le gazier n'en fait pourtant pas trop pour nous foutre les nerfs en pelote. Il est tout à fait convainquant.

La puissance s'exprime aussi par les guitares moulinant et tronçonnant à souhait en tirant parfois sur un léger aspect thrash comme sur "Face To Disgust". Terminant carrément par un lead métal.

Ces riffs HxC metal syncopés assez classiques sont compensés aisément par la construction astucieuse des morceaux. En effet, juste à côté des plans de dénuquage syndicaux se tiennent des pointes de dissonance et de mélodie et des breaks opportuns qui savent surprendre ("In/Out").

La puissance dégagée par un morceau comme "New Mind" étonne alors de la part d'un si jeune groupe. Car, loin de tout miser sur la sauvagerie, Sensorial Damage se nourrit de post-HxC. Mais pas pour se la jouer, juste pour enrichir ses compos et les rendre réellement attractives et non linéaires.

 

Non, le HxC c'est pas toujours la même chose.

photo de Crom-Cruach
le 09/06/2015

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Gadget - The Funeral March
Life Of Agony - Best of