Shelter - Eternal

Chronique CD album (31:16)

chronique Shelter - Eternal
Le Pop core? ça vous dit quelque chose? Moi non plus, du moins jusqu'à aujourd´hui, la seule chose que je sais c´est que Shelter se dit en être les pionniers. Alors me direz vous « A quoi s´attendre lorsqu´on reçoit un cd avec une pochette au graphisme Bouddhiste quelque peu effrayant, et qui nous annonce que l´on s´apprête à écouter la dernière production des pionniers du pop core ? » De quoi semer l'inquiétude dans beaucoup d´esprits !

Attention : Séquence « Fan 2 » : En retournant cette magnifique pochette cartonnée, une explication y figure: c´est le groupe de Ray Cappo et de John «Porcell» Porcelly! 2 gars qui ont pris place dans pas mal de groupe de hardcore du début des 90´s dont Youth Of Today pour ne citer que le plus connu ! Alors voila l´histoire de Shelter c´est que Ray Cappo est parti en Inde, il est revenu tout changé et converti à l´hindouisme, il a formé Shelter avec son pote Porcell en 91, ils ont sorti 6 galettes entre 91 et 2001, puis plus rien, et reviennent donc en 2006 défendre leur place de leader du pop core, c´est vrai qu´il faut dire que la concurrence est rude...

En lisant cette biographie je me suis dit que ce serait simplement du hardcore old school mélodique, mais non, s´aurait été trop simple! Il s´agit bien de pop core, et j´aurais tendance a dire que cette désignation est incomplète mais qu´elle regroupe les 2 extrêmes, puisque dans leur musique baigne un tas d´influences tel que du hardcore old school, on s´en serait douté, mais plein d´autres effluves surtout au niveau du chant, on y retrouve du chant bien mélo, limite punk rock californien « à roulettes », des phrasés hip hop, et des chansons pop ou même les guitares et la batterie en oublie leur nervosité. Bref, du punk, des slows, du rock, cet album est assez déroutant !

Point de vue production, j´ai un peu été choqué par le son des premières chansons au tempo hargneux qui perdent une part de l´énergie de par justement le bâclage du rendu des sons de guitares / batterie, mais plus on avance dans l´album moins on y prête attention !

Globalement j´ai trouvé cet album fort intéressant, de par les mélanges qui y sont expérimentés vocalement et instrumentalement, les changements radicaux entre les différentes compositions, qui font que quelque soit le tempo de la batterie, cet album est un concentré de bonne humeur, Dommage que je ne comprenne pas les paroles, les themes sur l'hindouismen auraient pu aussi se réveler d'un intêret tout particulier !
photo de Biflam
le 17/08/2006

2 COMMENTAIRES

pierre

pierre le 06/09/2006 à 23:19:00

c'est pas possible d'être ignare à ce point. Ne pas connaître Shelter est une faute pour un webzine s'appelant coreandco...
Et au fait Porcell n'est plus dans le groupe depuis un bon moment.

Pidji

Pidji le 20/09/2006 à 19:37:45

Ce n'est pas parce qu'un chroniqueur ne connaissait pas SHELTER que toute l'équipe est dans le même panier... Cela permets justement d'avoir une chronique avec une oreille qui n'est pas familière avec le combo...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements