Cult of Luna - Vertikal

Cult of Luna - "Vertikal"
chronique Cult of Luna - Vertikal

Il aura fallu 5 ans, 5 ans pour faire suite au très bon Eternal Kingdom. Cult of Luna aura pris le temps de parfaire son sixième bébé, 5 ans qui ressemble à une légère pause de la part du groupe. Les Suédois on fini par se décider à accoucher de ce nouvel opus Vertikal pour enfin satisfaire les oreilles de leurs fans.

 

Après plusieurs écoutes, il me reste encore difficile de cerner tout le contenu de cet album. C'est en général la règle pour beaucoup d'oeuvres touchant au post/rock/sluge/hardcore. En tant que fan de Cult of Luna, je parviens généralement à ressentir pas mal de frissons sur les nombreux passages épiques qui nourissent les compositions du combo depuis des années. 

 

C'est une intro digne d'une B.O.F qui ouvre le bal, on peut penser à la scène de la création apportée par Ridley Scott et son Prometheus. Un titre mystérieux qui ne donne aucune indication sur la suite des événements. La transition à "I:The weapon" est brutale, laissant place à la hargne de Klas Rydberg et aux riffs noirs et écrasant des forgerons. C'est noir, oppressant et ça sonne diablement bien. Le groupe se laisse évidemment aller sur des phases plus aériennes où les guitaristes maîtrisent toujours aussi bien leurs effets. C'est un album assez homogène, tout en étant imprévisible. On s'évade dans les nuages mais les montées vous prennent aux tripes, et la lourdeur des riffs finissent par vous éclater au visage. En témoigne les incroyables 9 premières minutes de "Vicarious Redemption". Un morceau de 20 minutes qui vous captive du début à la fin, peu de groupes peuvent se targuer de balader ainsi leurs auditeurs...

Je ne parle pas des arpèges qui accompagnent les phases lourdes et lancinantes, ou encore des transitions aériennes superbement exécutées...

Pour revenir sur le coté cinématographique, "The Sweep" me rappelle Tron en plus sombre et plus lourd, en d'autres mots du Cult of luna un poil plus expérimental. Rappelons que les Suèdois ont basé le concept de cet album sur l'oeuvre de Fritz Lang, Metropolis. Certains morceaux pêchent un peu trop dans le torturé et le conceptuel ( "Sinchronicity") , ce qui ne pénalise pas vraiment l'écoute générale.

 

Les intros très "pre-futuristique" apportent finalement ce coté dark/electro/ambient qui colle bien à l'univers de Cult of Luna. Les garçons savent pousser leur démarche à un stade impressionnant tout en gardant leur identité. Du lourd, de l'ambient et du planant. Le peu de voix mélodiques ajoutées à ce sixième opus ne sont pas forcément déplaisantes mais sont parfois amenées avec un peu de maladresse, comme si la démarche avait été prévue, voire forcée. 

Reste que les passages tripant appuyés par des riffs lourd et mélodiques sont toujours aussi envoûtant et bien introduit dans leurs compositions. C'est à mon humble avis ce que le groupe fait de mieux depuis leurs débuts. Encore mieux, la chute, cette manie que les Suédois ont de faire traîner ces passages, pour repartir dans le chaotique ("Mute Departure") est toujours aussi efficace. L'album finira sur un longue plage extrêmement envoûtante, où l'on pourrait aussi bien regarder la neige tomber à sa fenêtre, que voir une ville renaître de ses cendres après l'apocalypse...A vous de vous faire votre propre film, c'est aussi ça "Vertikal".

photo de Kurton
le 01/02/2013

3 COMMENTAIRES

pidji

pidji le 01/02/2013 à 11:51:51

Encore un bon album je pense,mais pour l'instant je n'arrive pas à entrer totalement dedans.

Sam

Sam le 01/02/2013 à 12:05:00

pareil, j'ai l'impression qu'ils se fondent à présent dans la masse. Rien de bien passionnant.

Nahik

Nahik le 03/02/2013 à 16:02:49

'Tention, Klas Rydberg a déserté le line-up depuis la fin de la tournée d'"Eternal Kingdom" !!! C'est désormais Johannes Persson qui s'occupe quasi-intégralement du chant de Cult Of Luna !

Concernant "Vertikal", c'est un bon album, il y a des très bonnes choses ("Mute Departure" et "In Awe Of" sont juste géniales) mais je n'arrive pour l'instant pas à retrouver l'envoutement que me prodiguaient les précédents chefs-d??uvre de CoL...plusieurs écoutes vont à mon avis s'avérer nécessaire pour appréhender la bête !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements