Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers INTERCEPTOR Fest à Bordeaux du 5 au 7 octobre
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Sinlust - "Sea Black"

Sinlust - "Sea Black"
chronique Sinlust - Sea Black
7.75/10 0

écouter "Red Priestess"

Acheter Sinlust Sea Black sur Amazon

CD album CD album (60:49)

 

Style musical : 

Epic Black Metal

 

Année : 

2017

 

Tracklist :

Red Priestess
Sea Conquerors
Dawning of the Volcano God
Cannibal Beast
Streams Affliction
Sea of Trees
Trilateral Conflict
Forgotten's Master

 

Label : 

M & O Music
Dans le même style :
Svartelder -  Askebundet EP

La Bretagne, nouvelle terre du Metal occulte français? À penser que les climats rigoureux sont source d'inspiration en la matière. C'est ce qu'on pourrait croire à l'écoute de Sea Black, deuxième album des brestois de Sinlust après un Snow Black paru en 2011. Pour ce nouvel opus, ils ont investi le Slab Studio sous la houlette de Glen Kerjan. Le résultat est franchement réussi, le groupe bénéficie d'un son puissant, avec des guitares sèches et acérées et une batterie parfaitement à sa place. On peut même entendre distinctement la basse.

 

Comme précédemment, Sea Black est un album concept mettant en musique une histoire imaginée par l'écrivain Nicolas Skinner, qui n'est autre que le chanteur du groupe. Certainement dans une volonté de se faire comprendre, le chant, en étant agressif comme le dictent les canons du genre, reste cependant intelligible (même si je n'ai pas eu la chance de lire les lyrics). Les influences de ce dernier sont très claires même si elles sont plutôt bien digérées. D'Immortal à Gorgoroth, les références ne manquent pas mais c'est pour offrir un Black Métal épique personnel.

 

Huit pièces composent cet opus résolument sombre et guerrier,entrecoupées de leads furieux. Le riffing est une synthèse assez bluffante des différentes périodes du trio maquillé de Bergen, du côté limite bancal de Blizzard Beasts au heavy neigeux de Sons Of Northern Darkness, mais toujours dans une optique visuelle, au service du récit. La diversité est également au rendez-vous, tant au niveau des tempos que dès atmosphères, pour un rendu de qualité à la grande maturité.

photo de Xuaterc
le 12/05/2017

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INDIESCIPLINE FESTIVAL : 2x2 places à gagner !

TANG : 5 cds de

Dernières news

Chronique au Hasard

Hate - Morphosis

Évènements