Sonic flower - Rides Again

Chronique CD album (27:53)

chronique Sonic flower - Rides Again

Sonic Flower est un projet parallèle du bassiste de Church of Misery, Tatsu Mikami créé avec le guitariste d'alors du même groupe Takenori Hoshi. Le quatuor sort un premier album éponyme en 2003 (qui ressort quasiment en même temps que celui qui nous occupe aujourd'hui), le groupe enregistre en 2005 ce Rides Again mais se sépare avant la sortie de celui-ci qui ne voit le jour au final qu'en ce mois de janvier 2021... Le groupe s'est d'ailleurs reformé en 2019 et sortira un tout nouvel album cette fois-ci semble-t-il avec du chant car ils se sont adjoints les services de l'ancien chanteur de Church of Misery, Kazuhiro Asaeda.

 

Ça parle beaucoup de Church of Misery depuis le début de cette chro mais le but du quatuor n'était pas de répéter ce qu'il faisait par ailleurs... Ici on a un hard rock/heavy rock à l'ancienne additionné de stoner et de blues et quasiment entièrement instrumental...

 

Même si «  Super Witch » est un morceau rapide, pêchu et sautillant, un hard rock assez brut et brutale, le reste du disque est plus mid tempo... On note beaucoup de solos et duels de guitares entre la guitariste Arisa et son homologue masculin Takenori Hoshi dans un esprit blues rock... toutefois ici on n'est pas là dans la démonstration... « Black Sheep » est un heavy rock mid tempo et lourd tout comme «  Captain Frost »... ces 2 titres sont séparés par le titre où il y a des voix («  Jungle Cruise ») mais ça se limite à des cris d'allégresse et de sifflements, on note ici la présence de percus qui jouent un rythme rapide sur un morceau globalement mid tempo. La reprise de «  Stay Away » des Meters voit la sortie d'un orgue fort à propos. « Quicksand Planet » est assez lent et lourd et on termine par une deuxième reprise «  Earthquake » de Graham Central Station dans un registre semblable au reste du disque...

 

Je l'ai déjà dit je ne suis pas pas fan d'albums instrumentaux mais celui-ci avec son côté hard rock à l'ancienne passe vraiment bien, d'autant que les 4 Japonais n'ont pas joué les prolongations avec moins de 30 minutes au compteur...

 

Rides Again n'est pas forcément le disque que je sortirai tous les jours mais pour « changer » ça passe bien... et après 16 ans il ne sonne pas daté mais possède un côté intemporel.

 

Rides Again est disponible en CD digipak et LP (noir, rouge, mi-orange mi- bleu – pochette différente et test press)

photo de Papy Cyril
le 26/01/2021

1 COMMENTAIRE

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 26/01/2021 à 11:23:15

On dirait une pochette des Lords Of Altamont mais version hippies !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021