Sounds Like Violence - The Devil On Nobel Street

Chronique CD album (34 minutes)

chronique Sounds Like Violence - The Devil On Nobel Street
Il y a deux ans, Sounds Like Violence sortait son premier vrai album, With Blood On My Hands, différent à plusieurs égards des débuts du groupe, mais que j'avais pour ma part beaucoup apprécié et donc encensé. Cette année les Suédois reviennent, amputés d'un membre (un trio à présent) et avec un nouveau label, le non moins culte Burning Heart Records (Turbonegro, Samiam, Breach…)

La cuvée 2009 du groupe se nomme The Devil on the Nobel Street et continue largement le chemin emprunté sur le premier album. On a donc droit à un mélange de power-rock teinté d'énergie punk à la scandinave avec une petite touche grunge (enfin ça, c'est le label qui le dit, je la cherche encore pour ma part). En fait, cet album pourrait s'appeler With Blood On My Hands 2 sans soucis tant les différences sont quasiment absentes. Pour dire, en écoutant cet album j'avais d'abord cru m'être trompé et avoir mis le premier album du combo.
Cette critique ne veut pas dire pour autant que cet album est mauvais, loin de là. Les mélodies sont percutantes et efficaces à souhait. C'est radiophonique juste ce qu'il faut pour plaire au plus grand nombre ("Transparent"), c'est parfois complètement barré pour ne pas renié le côté punk ("Get Out Of Bed"…), c'est de temps en temps limite dansant (The Hives n'est donc pas trop loin), bref, ce cd a tout pour plaire aux rockeurs…qui n'auraient pas déjà le premier album. Quelque écarts tout de même, comme les chœurs inutiles et indigestes sur "Get Out Of Bed", ou les morceaux trop faciles comme "Holy Schizophrenia" en tête.

Pour ceux qui auraient déjà jeté une oreille sur le premier album, le groupe garde quand même quelques bonnes surprises. "The emperor's new clothes" est par exemple tout bonnement génial comme morceau, avec une mélodie imparable et un chanteur qui lâche enfin ses émotions à nouveau. Le titre "Beast", tout en finesse et retenu renverrait presque aux débuts du groupe tant il peut prendre sans mégardes aux tripes. Pour finir, tout comme sur With Blood On My Hands, les Suédois réservent un final grandiose avec "1993", certes moins évident que le reste de l'album et toujours un peu plus guimauve, mais qui vaut le coup d'oreille.

In fine ce nouvel album des Sounds Like Violence me laisse un arrière gout amère en bouche. Il est bien sympathique à écouter, pas autant que le premier album certes, et pour ceux comme moi qui auraient déjà écouté le précédent, ce Devil On Nobel Street ne représente que peu d'intérêt (trois morceaux vraiment frais…c'est bien trop peu). Un côté rock'n'roll "fou fou" ne fait pas forcément un bon album…
photo de DreamBrother
le 22/05/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Breach - Venom
Chronique

Breach - Venom

Le 23/05/2010

Montreal On Fire - Anima Mundi