Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives
Breach : chroniques, discographie, line-up, actus, etc.

Breach

Breach en bref

Accès direct

 

Infos générales

pays d'origine du groupe Breach : Suède Suède

Tags musicaux :

#noise #hardcore

Line-up

# Tomas - Chant
# Anders - Guitare
# Kalle - Basse
# Niklas - Guitare
# Jejo - Batterie

Discographie

  • - "Outlines" (1994)
  • - "frictions" (1995)
  • - "Old Songs vs. New Beats" (1996)
  • - "It's me god" (1997)
  • - "venom" (1999)
  • - "Godbox" EP (2000)
  • - "Kollapse" (2001)

Breach

Biographie

Breach est un groupe ou artiste suédois, qui a été chroniqué 4 fois sur le webzine.

Style musical pratiqué, en quelques mots : noise, hardcore

Chroniques du groupe / artiste

Breach - Kollapse (2001)

Breach - Kollapse (2001)

Ca fait déjà trois bonnes paires d'années que BREACH n'est plus. Bien qu'ils aient voulu marquer le coup en offrant un ultime concert l'année dernière à Stockholm (report présent sur le site au passage) on sait que l'on n'aura, désormais, plus rien à se mettre sous la dent venant de ce groupe phare suèdois, plus jamais (larme). Car, à l'instar des américains de BOTCH ou COALESCE , et écumant les scènes à la même époque, BREACH aura su insuffler quelque chose de nouveau, de créatif et d'un peu plus humain à une scène Hardcore qui a eu parfois tendance à s'embourber dans des clichés et des gimmicks qui pouvaient en lasser certains. Ce sont à eux en particulier, et ce quoi qu'on en dise - et aussi à BOTCH - que l'on doit l'émergence du terme « post-hardcore » (même si je sens arriver les débats dans les commentaires ci-dessous), et tout ça pourquoi me direz-vous? Qu'est-ce que ces groupes avaient de plus, vous entends-je maugréer derrière votre barbe d'ermite musicologue terminant […]

> Lire la chronique

Breach - Godbox EP (2000)

Breach - Godbox EP (2000)

Dans la discographie des regrettés BREACH, cet EP est à classer juste avant "KOLLAPSE", leur dernier et magnifique album sorti avant leur split. Les suédois (encore? Et oui!) ont profité de ce disque pour esquisser une ligne conductrice qui sera utilisée 1 an plus tard. C'est pour cela qu'il est intéressant de vous parler de ce maxi 5 titres, car on retrouve ici les ingrédients de base qui font toute la force de "KOLLAPSE". Dès le premier titre, "Kill the sun", qui est totalement instrumental, on sent une recherche de la mélodie dans les riffs de gratte, associée à une énorme puissance dégagée par le duo basse/batterie. Vient ensuite "Hardly longer reality", dans une ambiance beaucoup plus hardcore chaotique, où l'on retrouve cette voix hurlée à la mort. Les rythmes saccadés sont bien présents, et cette touche si particulière aussi; on retrouve le groupe là où il nous avait superbement laissé (déjà!) sur "Venom", sorti en 1999. Les chansons s'enchainent, 19 minutes au total […]

> Lire la chronique

Breach - It's me god (1999)

Breach - It's me god (1999)

  C’est marrant, en me baladant sur le site l’autre jour (oui c’est notre bébé et on y va TOUS LES JOURS), je me rendais bêtement compte que personne n’avait jamais daigné torcher un petit quelque chose à propos d’It’s Me God de Breach . Alors, s’il est vrai que Venom et Kollapse , tous deux déjà présents dans nos colonnes, sont deux œuvres magistrales, inviolables et inaltérables, il n’en reste pas moins que c’est sur leur prédécesseur que tout à commencé. Injustement comparée au Neurosis de l’époque, cette arrivée de Breach dans les contrées, alors quasi désertiques, de ce hardcore dissonant et viscéral ne se résume absolument pas à la perpétuation d’une scène ou à la simple restitution d’un schéma préétabli. L’intention est bien là, dans la forme comme dans le fond et le propos reste vraiment novateur, même 15 ans après. Alors si on peut effectivement retrouver la noirceur et les facultés hypnotiques du Neurosis   de l’époque tout au long d’It’s me god (et de ses […]

> Lire la chronique

Breach - Venom (1999)

Breach - Venom (1999)

Presque dix ans que Breach n’est plus. Malgré un concert de reformation en 2007, le meilleur groupe suédois de sa génération nous laisse sur notre faim, avec seulement quatres Lp a son actif. Le troisième, Venom , est sorti en 1999. De la Suède on connaissait Entombed et Refused entre autres. Mettez les deux dans le même panier et vous obtiendrez Venom . Ecouter Venom d’une seule traite est une expérience et un challenge. Pourquoi ? Car à peine les premières notes de «Helldrivers», on a envie de se lever de sa chaise et de la balancer à travers la vitre et de sauter dans le vide. En fermant les yeux pendant les 45 minutes que dure cet album, la descente parait tellement bonne qu’on n’a pas vraiment envie qu’elle s’arrête. Chacun des douzes morceaux de ce bijou est un étage que l’on franchit jusqu’à se foutre le gueule sur le pavé. Comment classer Breach ? J’oserai à peine dire que leur style est un rockcore. «Gheeà» ne me fera mentir qu’à moitié en disant ça. La descente est de […]

> Lire la chronique

Articles du groupe / artiste

BREACH - Debaser Medis / Stockhölm (Suède) - le 06/12/2007

Les 4 dernières News en relation avec Breach

Chronique oldie : Breach - Venom (23 mai 2010)

Notre chronique oldie de ce dimanche nous renvoit en 1999, quand Breach sortait "Venom ". […] (lire l'actualité)

Chronique oldie (03 août 2008)

On continue l'idée de vous proposer des chroniques d'albums plus anciens le wee-end avec […] (lire l'actualité)

REPORT (15 décembre 2007)

Attention, Report évènement ! Breach s'est reformé pour une date unique à Stockholm en Suède […] (lire l'actualité)

The Stockholm syndrome (05 décembre 2007)

C'est jeudi soir qu'aura lieu le concert unique de reformation de Breach à Stockholm (heu, en […] (lire l'actualité)