The Agony scene - The Darkest red

Chronique CD album (???)

chronique The Agony scene - The Darkest red
The Agony scene en est à son deuxième album. Et surprise, le groupe a délaissé ses influences death pour privilégier le coté hardcore de leur musique. Il faut dire que The Agony scene n´est plus vraiment le même groupe qu´en 2003, époque à laquelle était sorti leur premier album puisqu´il y a eu depuis de nombreux changements de line-up. The Darkest red fut produit par Rob Caggiano (Cradle of Filth). Il a eu un grosse influence dans ce projet puisqu´il a non seulement produit, enregistrer et mixer cet album mais il a aussi participer à son écriture (il a notamment écrit l´intro de l´album).

Musicalement, The Agony scene est beaucoup plus mélodique qu´auparavant (avec des parties plus calmes et moins rentre dedans). La chanson « The Darkest red » est une très bonne entrée en matière et est assez représentative du nouveau style du groupe. C´est du bon gros bourrin du début à la fin. Même si la musique est plus mélodique par moment, The Agony scene ne renie pas pour autant son passé et nous sert ici un métal hardcore sans concession. La principale nouveauté arrive sur « Scream turn to silence » puisque Mike Williams y chante lors du refrain une mélodie à la manière de groupes comme Trivium ou encore Killswith Engage (décidément, c´est vraiment à la mode en ce moment). Il en est de même sur « Prey » qui est le single de « The Darkest red ». Mais ce coté plus mélodique ne prend jamais le déçu (contrairement à certains groupes), ce qui n´est pas pour me déplaire.

Si vous avez aimé les dernières signatures de Roadrunner Records que sont Trivium ou encore Still Remains, vous aimerez alors certainement The Agony scene. Sinon, passez votre chemin.
le 26/05/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements