Tyrant - Reclaim The Flame

Tyrant - "Reclaim The Flame"
chronique Tyrant - Reclaim The Flame
Et un Tyrant de plus dans le monde du metal....ça en fait pas mal quand même.
Ce nouveau groupe réunit en fait des membres issues de plusieurs formations (The Black, Vinterland et autres) et le moins que l'on puisse dire c'est que Tyrant ne cherche pas à gagner les NRJ Music Awards... Les suédois nous envoie donc un "Reclaim The Flame" gras, sale, crade mais pour notre plus grand bonheur.

Le son est cradingue à souhait mais qu'est ce que c'est bon. Une production bien old school pour un résultat tout simplement terrible, une voix bien grassouillette, des larsens : on la sent la sueur, la moiteur d' une vieille cave perdue au fin fond de la Suède .

Fans de Venom, Bathory, Discharge et consorts cet album est pour vous . J' ajoute même Motorhead ou encore Crowbar dans la liste ....et oui car musicalement ce n'est pas très éloigné ! D'accord il y a un côté black bien présent mais le côté rock'n'roll bien groovy domine également. Du speed Thrash point le bout de son nezde temps en temps.
On tapera du pied à l'écoute d'un "Uprise", d' un "Restart with the number 6.6.6." ou d'un "Harvest Hunger" mais par contre il nous prendra l'envie d ' aller convier ses voisins à un petit pogo sur "Hell has broken loose" (bon d'accord ça ne dure qu' 1min 33 mais quand même). On a parfois l' impression qu' on assiste à une répétition dans leur local suédois. A entendre les membres tousser, les 4 coups de baguettes du batteur, on peut se demander s'ils n'ont pas appuyé sur Play et s'ils n' ont pas jammé pendant une petite demi heure (car oui l'album ne dure pas très longtemps...). Il n' y a rien de très technique dans leur musique mais c'est tout simplement ultra efficace. Les soli sont là, pas d' envolée à tout va mais du feeling, du vécu, pas de la branlette de manche comme on en entend trop souvent maintenant.
Ils sont authentiques et c'est pour ça que c'est bon.


Ils le disent eux même, ils vont à contre courant de toutes les modes et ça leur va plutôt bien. D.F Bragman (le frontman) déclarait au mois de juillet : « When others talk about perfectionnism, we talk about simplicity. When others talk about beautifying, we talk about uglifying. Sometimes it’s right to be wrong “.

Tout est dit
photo de Growl
le 10/01/2008

2 COMMENTAIRES

(((viking jazz)))

(((viking jazz))) le 12/01/2008 à 12:28:36

moi qui suis pourtant pas l'ami des pandas je dois avouer que je salive sur ce skeud après avoir écouter les titres sur leur myspace.

mat(taw)

mat(taw) le 12/01/2008 à 16:44:22

en meme tps ça v ils ont pas trop des gueules de pandas

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Xerath - II
Chronique

Xerath - II

Le 24/05/2011

&u&i - Kill The Man That Shot That Man