The Glad Husbands - God Bless the stormy weather

The Glad Husbands - "God Bless the stormy weather"
chronique The Glad Husbands - God Bless the stormy weather

Si en France, le Rock Noise un tantinet tricoté a été défendu cette année par des groupes comme Fordamage ou Choochooshoeshoot, l'Europe méditerranéenne n'est pas en reste. Après les très sûrs Putiferio dans le Lovlovlov est chroniqué par les soins de notre bien estimé patron ici, c'est au tour des maris heureux de proposer de quoi faire danser les neurones.

 

The Glad Husbands, il fallait y penser, est un trio originaire de la région piémontaise, et apparemment, il n'y a pas que l'air frais de la montagne qui inspire les gaillards. En parlant d'air frais, les notes dans le cédé nous apprennent que les huit ritournelles qui nous occupent ont été enregistrées pendant 3 des jours les plus chauds du mois d'août 2011. En allant plus avant dans le disque, on pense immanquablement à un autre trio bien chaud, frenchy celui-là, les défunts Looking for John G où comment ces gars étaient en avance sur pas mal de monde quand même. Bien évidemment, ces gars savent jouer et ont ingérés bien d'autres influences... Dazzling Killmen, Horace Pinker, Tad,... ça fleure bien l'amphétamine et le reptile...

 

God bless the stormy weather, titre qui rend hommage à l'époque de l'enregistrement donc, est un album comme on en fait 12 à la dizaine de nos jours. Oui le genre est encombré, particulièrement cette année... c'est encore plus fort d'y débouler la tête haute. Le plus indéniable repose sur les arrangements, « Falling Ventilators » par exemple. Les arrangements et un vrai soin apporté dans les compositions. Andrea Perrachia, batteur de son état, développe un jeu très riche, fourni, dense, métalesque... et pourtant, il n'en fait jamais trop. Il est au service des titres proposés. C'est bien lui qui conduit la manoeuvre et donne le ton et l'énergie bien présente dans tout le disque y compris dans les passages plus calmes. Ça mitraille, ça punkise, et ça pose les temps très proprement.

 

The Glad Husbands est un groupe intéressant, probablement l'un des plus remarquables dans le genre et à nouveau ce sont les luxembourgeo-nancéens de Whosbrain records qui ont le nez décidément très fin qui sont à la promotion de cette plaque entre virulence, soin et semonces appuyées.

 

Oui, ils remercient leurs compagnes dans le disque.

photo de Eric D-Toorop
le 27/03/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019