The Pineapple Thief - Tightly Unwound

Chronique CD album (59 minutes)

chronique The Pineapple Thief - Tightly Unwound
Groupe Anglais mené par Bryce Soord, The Pineapple Thief vit un peu dans l'ombre de Porcupine Tree depuis ses débuts. Pourtant les deux groupes, ou plutôt les deux leadeurs ont grosso modo la même approche de la musique. Tous les deux multi-instrumentistes talentueux et désireux de proposer une musique à la fois mélodique et faussement simple au travers de compositions sinueuses et progressives avant tout. Le succès n'a pourtant jamais été au rendez vous pour The Pineapple Thief, à l'opposé du groupe de Wilson.

Avec son nouvel album sous la main, et une signature sur un nouveau label, le groupe de Soord compte bien changer la donne, et à l'écoute de ce Tightly Unwound le pari semble gagné.
Les amateurs de mélodies progressives et popisantes à la fois seront ravis avec cet album qui mêle avec brio la pop anglaise et le rock progressif sans que les deux genres ne se fassent la guerre au sein d'un morceau. La délicatesse et le raffinement des mélodies pop anglaises est bien là, en atteste le quasi acoustique "My Debt to You" ou le refrain de l'énergique "Shoot First". Couplés à ces mélodies enivrantes, les éléments progressifs hissent leurs voiles sur la plupart des morceaux, que ce soit par des interludes instrumentaux ("Different World") ou dans des intro expérimentales à souhait ("Too Much to Lose").
Les adorateurs de Porcupine Tree pourront toujours critiquer et crier au plagiat, les différences sont bien là. Wilson n'oserait jamais sortir un titre comme "Shoot First" où le groove et les sons noisy mettent une claque dès l'intro. On appréciera également les quelques petits écarts métallisant et plus lourds comme sur "Too Much Too Lose".

Dans l'ensemble on ne pourra que reprocher à Soord de trop vouloir plaire et de s'essayer à faire du trop "pop", quitte à un peu imiter Radiohead dans certaines intonations, mais on a déjà vu pire comme influences…

Ce huitième album de Pineapple Thief mérite sans aucun doute un tour dans les platines de tout admirateur de musique pop et progressive. Un brin plus accessible que les précédents opus, le groupe réussit au travers de ce Tightly Unwound à marier deux musiques parfois incompatibles.
photo de DreamBrother
le 03/07/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements