Radiohead

Radiohead (groupe/artiste)

Biographie

Au départ Radiohead n'était qu'une bande de copains d'école qui montent un groupe.
Puis c'est devenu un petit groupe local qui sortait son premier album "Pablo Honey" (1993). Puis le groupe d'un tube : "Creep".
Ce fut aussi le temps d'un deuxième album toujours bien rock à guitares, bien anglais : "The Bends" (1995). Surtout, le groupe devient tout doucement imprévisible entre lyrisme, morceaux sautillants et mélodies entêtantes. Radiohead a alors fait le tour du rock à guitares des 90's.
Nous sommes en 1997 et le groupe a déjà un temps d'avance sur les années 2000's. "Ok computer" mêle à la perfection la fragilité musicale et tonale des anglais qui 40 ans après avoir inventé la pop, la restructurent complètement.
"Ok computer" devient un monument musical et populaire avec une foule de tubes qui n'en sont pas...
Viennent alors le temps de "Kid A" (2000) et "Amnesiac" (2001). Le premier est une claque electro : les anglais sont de plain pied dans le 21ème siècle, peut-être même un peu loin. On comprend que ces musiciens touchent-à-tout et lâchent "Idioteque", un monstre tubesque qui traversera les âges.
"Amnesiac" est un tout autre génie, influencé par l'electro, le jazz, le rock. Le melting-pot et la fragilité de l'interprétation de Thom Yorke en font un album sombre, lent, glaçant, mais aussi magnifique et parfois chaud. Sans doute le plus complet et appliqué des albums du groupe.
C'est aussi à cette période que le groupe devient plus énigmatique, choisissant ses mots, sa communication, limitant les apparitions TV etc. 
La bête anglaise reprend son indépendance.

En 2003 sort "Hail to the thief", album qui signe la synthèse musicale du groupe ces 10 dernières années. Il est capable d'exploser et faire suer guitare en main. Il peut aussi rendre l'écoute intimiste avec quelques titres électros tendres et ambiants.
Le groupe s'enferme dans un certain mutisme pendant 4 ans et sort "In rainbows" (2007).
Désireux de se détacher de sa maison de disques, l'album est mis en téléchargement à prix libre alors que le peer-to-peer a donné de nouvelles habitudes de consommation musicale.
Si le génie s'était déjà éteint en 2003, le groupe n'en demeure pas moins bon, et continue de faire du rock en toute légèreté et fragilité, encore et toujours. 
On sent pourtant que la flamme s'éteint avec "The king of limbs" (2011), dans lequel le groupe s'embourbe et où l'électronique est au service du rock. Sans ambiance, sans morceau qui se dégage, sans véritable âme, la critique s'emballe moins pour ces expérimentations sans finalité. 4 ans d'attente et "tout ça pour ça" lit-on sur le net et les bouches de fans un peu déçus, qui prendront du temps à appréhender l'album qui laisse un sentiment d'inachevé, de bâclé.
Chacun des membres étant engagé dans des projets personnels, le groupe reste silencieux pendant 5 ans.
Puis, en 2016, après une communication bien orchestré, le groupe sort "A moon shaped pool"  (son 9ème album). Superposant les nappes sonores, retrouvant son âme et son application, Radiohead  touche en plein coeur ceux qui les attendaient...et ceux qui ne les attendaient plus. Avec le concours de L'orchestre contemporain de Londres (que Greenwood a bien connu grâce à ses BO de films entre 2011 et 2015), le groupe ressuscite et justifie ainsi ces trop longues années de silence.

Style musical pratiqué, en quelques mots : , , , .

Interviews

Il n'y a aucune interview du groupe Radiohead actuellement.

Live-reports

Retrouvez ci-dessous notre report de concert de Radiohead.

Radiohead - Grand'Place / Arras - le 06/07/2008 (Report)

GROUPES / ARTISTES dans les styles de Radiohead

The meltones (groupe)
Three Mile Pilot (groupe)
Johnny Boy (groupe)
Kitty In A Casket (groupe)

évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • Hexis + WOES + Expiation au Puzzle Pub Tours le 2 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019