Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives
Radiohead : chroniques, discographie, line-up, actus, etc.

Radiohead

Radiohead en bref

Accès direct

 

Infos générales

pays d'origine du groupe Radiohead : Angleterre Angleterre

Tags musicaux :

#rock #electronique #melancolique #moderne

Line-up

Thom Yorke - chant/guitare
Jonny Greenwood - guitare/clavier
Ed O'Brien - guitare
Colin Greenwood - basse
Phil Selway - batterie

Discographie

  • - "Pablo Honey" (1993)
  • - "The Bends" (1995)
  • - "OK Computer" (1997)
  • - "Kid A" (2000)
  • - "Amnesiac" (2001)
  • - "Hail to the Thief" (2003)
  • - "In Rainbows" (2007)
  • - "Kings of Limbs" (2011)
  • - "A Moon Shaped Pool" (2016)

Radiohead

Biographie

Au départ Radiohead n'était qu'une bande de copains d'école qui montent un groupe.
Puis c'est devenu un petit groupe local qui sortait son premier album "Pablo Honey" (1993). Puis le groupe d'un tube : "Creep".
Ce fut aussi le temps d'un deuxième album toujours bien rock à guitares, bien anglais : "The Bends" (1995). Surtout, le groupe devient tout doucement imprévisible entre lyrisme, morceaux sautillants et mélodies entêtantes. Radiohead a alors fait le tour du rock à guitares des 90's.
Nous sommes en 1997 et le groupe a déjà un temps d'avance sur les années 2000's. "Ok computer" mêle à la perfection la fragilité musicale et tonale des anglais qui 40 ans après avoir inventé la pop, la restructurent complètement.
"Ok computer" devient un monument musical et populaire avec une foule de tubes qui n'en sont pas...
Viennent alors le temps de "Kid A" (2000) et "Amnesiac" (2001). Le premier est une claque electro : les anglais sont de plain pied dans le 21ème siècle, peut-être même un peu loin. On comprend que ces musiciens touchent-à-tout et lâchent "Idioteque", un monstre tubesque qui traversera les âges.
"Amnesiac" est un tout autre génie, influencé par l'electro, le jazz, le rock. Le melting-pot et la fragilité de l'interprétation de Thom Yorke en font un album sombre, lent, glaçant, mais aussi magnifique et parfois chaud. Sans doute le plus complet et appliqué des albums du groupe.
C'est aussi à cette période que le groupe devient plus énigmatique, choisissant ses mots, sa communication, limitant les apparitions TV etc. 
La bête anglaise reprend son indépendance.

En 2003 sort "Hail to the thief", album qui signe la synthèse musicale du groupe ces 10 dernières années. Il est capable d'exploser et faire suer guitare en main. Il peut aussi rendre l'écoute intimiste avec quelques titres électros tendres et ambiants.
Le groupe s'enferme dans un certain mutisme pendant 4 ans et sort "In rainbows" (2007).
Désireux de se détacher de sa maison de disques, l'album est mis en téléchargement à prix libre alors que le peer-to-peer a donné de nouvelles habitudes de consommation musicale.
Si le génie s'était déjà éteint en 2003, le groupe n'en demeure pas moins bon, et continue de faire du rock en toute légèreté et fragilité, encore et toujours. 
On sent pourtant que la flamme s'éteint avec "The king of limbs" (2011), dans lequel le groupe s'embourbe et où l'électronique est au service du rock. Sans ambiance, sans morceau qui se dégage, sans véritable âme, la critique s'emballe moins pour ces expérimentations sans finalité. 4 ans d'attente et "tout ça pour ça" lit-on sur le net et les bouches de fans un peu déçus, qui prendront du temps à appréhender l'album qui laisse un sentiment d'inachevé, de bâclé.
Chacun des membres étant engagé dans des projets personnels, le groupe reste silencieux pendant 5 ans.
Puis, en 2016, après une communication bien orchestré, le groupe sort "A moon shaped pool"  (son 9ème album). Superposant les nappes sonores, retrouvant son âme et son application, Radiohead  touche en plein coeur ceux qui les attendaient...et ceux qui ne les attendaient plus. Avec le concours de L'orchestre contemporain de Londres (que Greenwood a bien connu grâce à ses BO de films entre 2011 et 2015), le groupe ressuscite et justifie ainsi ces trop longues années de silence.

Chroniques du groupe / artiste

Radiohead - A moon shaped pool (2016)

Radiohead - A moon shaped pool (2016)

"True love waits".
  Lorsqu'une histoire se noue avec Radiohead , elle est souvent faite pour durer. S'arrêter à l'adolescente "Creep", sans offrir d'autres occasions de convaincre, c'est ignorer son âme soeur pour se perdre dans des histoires de courte durée.
Cependant, du grand amour naissent les plus grandes déceptions : celles qui laissent un goût amer, comme avec "The king of Limbs" . Mais, bien que les sentiments s'étiolent, ils ne meurent pas lorsqu'il s'agit d'un véritable amour.
"Burn the witch"
  Le défaut de "King of the limbs" était sans doute son absence de charme. Ce truc à la fois riche et dévorant qu'offre Radiohead à chaque compo, les anglais semblaient l'avoir perdu, comme victimes d'un mauvais sort.  De ce triste passé faisons table rase...mais n'oublions pas tout.
Radiohead a retrouvé ses expérimentations flamboyantes. Son génie pour superposer les couches de sons, pour les enrichir d'arrangements magnifiques et ajouter une voix qui retrouve son […]

> Lire la chronique

Radiohead - Kings of Limbs (2011)

Radiohead - Kings of Limbs (2011)

Quoi ! Même la pochette –semblant d’hommage à Paul le Poulpe - est moche ! En découvrant la vidéo de « Lotus Flower », je fus glacé d’effroi. Non par la liberté stylistique de la vidéo, on découvre Thom Yorke   en réincarnation d’un Fred Astaire spasmophile, cherchant à contenir ses émotions ou sa vessie, c’est selon. On peut en sourire poliment, par contre sa voix de tête, remontée comme jamais est particulièrement insupportable. Les climax électroïdes posent le titre sur une très fragile frontière entre synthèse Lounge et chutes de Protools, Nigel Godrich renversant sans doute sa tasse de café sur les curseurs au moment du mix final. C’est donc avec un sourire assez carnassier que j’accueille la proposition de notre bienveillant taulier d’écrire une bafouille à propos de ce dernier-né.   En route depuis près de 25 ans, d’abord sous le nom de On Friday en 1986, les natifs d’Abingdon mènent Radiohead  -référence à un titre des Talking Heads - depuis 1991. Diantre, certains […]

> Lire la chronique

Articles du groupe / artiste

Radiohead - Grand'Place / Arras - le 06/07/2008

Les 10 dernières News en relation avec Radiohead

Unexpect est mort, vive Vvon Dogma I (11 octobre 2017)

ChaotH, ex-Unexpect , revient avec Vvon Dogma I . Ce groupe, inspiré par Radiohead , Meshuggah , […] (lire l'actualité)

Lift en clip (14 septembre 2017)

Le titre "Lift" issu de Ok Computer OKNOTOK (la réédition enrichie d'Ok Computer ) de Radiohead […] (lire l'actualité)

Radiohead revient sur le net avec un nouveau morceau (04 mai 2016)

Quelques jours après avoir entamé sa promo...en effaçant ses traces du net, Radiohead présente […] (lire l'actualité)

Corey Taylor reprend "Creep" de Radiohead en live au Japon (28 novembre 2015)

Corey Taylor (Stone Sour , Slipknot ) est monté sur scène lors du OzzFest Japan avec SIM pour […] (lire l'actualité)

Le nouvel album de Tom Yorke est sur la toile (03 mars 2015)

Alors que Radiohead est en plein travail sur son prochain album, Tom Yorke vient de sortir un […] (lire l'actualité)

Des nouvelles de Radiohead (21 février 2013)

Alors que Atoms for Peace , projet de Tom Yorke avec à ses cotés Flea de Red Hot Chili […] (lire l'actualité)

Deux nouveaux morceaux de Radiohead en concert (02 mars 2012)

Radiohead a joué deux nouveaux morceaux en live et c'est à voir ici.

(lire l'actualité)

John Newton balance une reprise de Radiohead (28 décembre 2011)

John Newton (ex-bassiste de Every Time I Die) a repris "Videotape" de Radiohead.

(lire l'actualité)

Radiohead nous offre deux morceaux (23 décembre 2011)

Radiohead a mis en ligne deux morceaux inédits. "The Daily Mail" est écoutable et […] (lire l'actualité)

Mise en ventes des places de Radiohead à Nîmes (09 décembre 2011)

La mise en vente des places pour le concert de Radiohead à Niîmes (Arenes) du 10 juillet […] (lire l'actualité)